/misc
Navigation
Robichaud dans l’ombre des trois sœurs

«Revenez-en!»

Audrey Robichaud
Photo Didier Debusschere Audrey Robichaud s’est classée neuvième lors des qualifications.

Coup d'oeil sur cet article

ROSA KHUTOR | Toute l’attention dirigée vers les trois sœurs Dufour-Lapointe nous aurait fait oublier qu’il y a bel et bien une quatrième roue sous le carrosse de l’équipe féminine de ski acrobatique.

Seule concurrente à s’arrêter généreusement dans la zone des médias après son neuvième rang à la qualification d’hier, Audrey Robichaud avait encore de l’énergie dans les genoux pour bondir lorsqu’un journaliste lui a demandé comment elle vivait dans l’ombre des trois sœurs.

«Ah! Je pensais pourtant que personne n’allait me le demander aujourd’hui», a dégainé avec sarcasme la bosseuse de l’arrondissement de Val-Bélair, en banlieue de Québec.

«Ce n’est pas énervant, mais revenez-en, a-t-elle repris dans le même souffle. Je ne veux pas vous dire que c’est tannant, mais quand tu donnes plus d’entrevues à propos des trois sœurs qu’à ton propre sujet, c’est un peu plate. L’autre jour, je suis allée à une conférence de presse et ça devenait long. Les questions étaient niaiseuses. Je ne sais pas, demandez-moi comment ça a été, comment va mon genou, comment j’ai fait pour me rendre ici, à Sotchi. Mais non. C’est tellement gros leur affaire qu’on dirait que tout le monde veut avoir son scoop

PREMIÈRE ÉTAPE FRANCHIE

Ce fut certes l’événement marquant de ce programme présenté en soirée sous les projecteurs. Chloé, Justine et Maxime Dufour-Lapointe ont terminé respectivement deuxième, troisième et huitième de cette qualification dominée par l’Américaine Hannah Kearney, championne olympique en titre.

Les 10 premières de cette ronde éviteront donc le supplice qui ouvrira le programme final de samedi. Les concurrentes non qualifiées hier disposeront alors d’une deuxième chance pour joindre le tableau des 20. Un autre tour ramènera ensuite le groupe de prétendantes à 12, qui sera finalement abaissé à six pour la dernière étape vers les médailles.

DE L’EXPÉRIENCE

Avec quatre Québécoises qui s’élanceront dans le concours de demain, on nous assure d’une autre soirée mouvementée. Mais cette fois-ci dans la piste! Justine, Chloé et Maxime occupent les deuxième, troisième et cinquième rangs au classement de la Coupe du monde mené par Kearney. Privée de cinq compétitions pour se justifier en raison d’une blessure à un genou subie à Calgary le 4 janvier, Robichaud a déjà causé une surprise à sa façon par sa prestation d’hier.

«Elle a beaucoup d’expérience, elle était aux Jeux de 2006 en même temps que moi. Ça fait longtemps qu’elle roule sur le circuit. Je trouve qu’elle a bien géré ses affaires pour revenir où elle est rendue», a soulevé l’un des entraîneurs, Marc-André Moreau.

Du moins, elle a sa propre identité! Et on a compris qu’elle mène bien sa vie en parallèle à l’histoire des sœurs Dufour-Lapointe, de qui elle reconnaît «qu’elles vivent de grands moments».

«Mais je pense que ça fait 100 fois que je me fais questionner là-dessus!»

Commentaires