/news
Navigation
REPENTIGNY

Découvrir le secret de l’amour éternel

Coup d'oeil sur cet article

On dit qu’un couple sur deux qui se marie de nos jours finit par divorcer, alors que près de nous, on peut découvrir de si belles histoires d’amour qui n’ont pas de fin.

Jacqueline Demers-Laurier et Armand Laurier ont uni leur destinée en 1950. Elle avait 20 ans et lui 29 ans. Ils s’étaient rencontrés en Abitibi, trois ans plus tôt. Jacqueline y résidait et Armand était venu visiter une tante. Jacqueline était enseignante au primaire dans une école de rang et Armand était ingénieur à Montréal. Par hasard, les deux se sont rencontrés et chacun savait dès lors que ce serait pour la vie. «Elle m’a joué un air de piano et j’ai succombé», se souvient Armand. Ce dernier a ensuite effectué souvent la route Montréal-Abitibi pendant trois ans, jusqu’au mariage à Saint-Marc (aujourd’hui Amos), à la Saint-Jean-Baptiste. «Il avait très bon caractère et moi, j’étais très gênée et, au bout de 60 ans, je suis venue à bout de ma gêne», raconte Jacqueline en riant. En 1956, ils emménagent à Repentigny dans une maison qu’ils habitent toujours.

Le secret de l’amour

En près de 64 ans, le couple a bien vécu quelques crisettes, mais jamais rien de sérieux. «C’est sûr que l’on ne pensait pas toujours de la même manière. Je me souviens de l’histoire du jardin. On avait des idées complètement différentes sur comment le faire et on a finalement décidé de faire chacun notre jardin», relate Mme Demers-Laurier. «Bien sûr, il y a eu des discussions sur la façon d’élever les enfants», ajoute M. Laurier. «Pour que cela fonctionne dans un couple, je crois qu’il est important que chacun soit à l’écoute de l’autre. La communication est primordiale, de même que la confiance. Il ne faut pas avoir des secrets l’un pour l’autre», renchérit Jacqueline Demers-Laurier.

Pourquoi y a-t-il autant de séparations aujourd’hui? «L’argent est un facteur. Les gens sont trop gâtés, trop matérialistes. On entend toujours que si ça ne marche pas, on divorcera. Les gens ne prennent pas assez leur vie de couple au sérieux. Et ils ne prennent pas le temps de se parler. Chacun consacre trop de temps au travail», croient Jacqueline et Armand.

Valeurs religieuses

Fermement pratiquant, le couple pense également que la présence de Dieu dans leur vie a toujours guidé leur chemin et leur a permis de vivre selon les valeurs chrétiennes. «Si les gens laissaient une place dans leur couple aux valeurs religieuses, ils s’en porteraient certainement mieux», affirme M. Laurier.

Et la Saint-Valentin? « S’écrire et se dire de petits mots doux, c’est ce que nous favorisons. L’argent ne compte pas dans ce cas-ci», de répondre Mme Demers-Laurier.

Le couple fêtera donc son 64e anniversaire de mariage en juin. Ils ont trois enfants (deux filles et un garçon), sept petits-enfants et deux arrière-petits- enfants.

 

 

 

Commentaires