/news/currentevents
Navigation
Incendie

Près de 1400 porcs périssent par les flammes

Porcherie incendiée
Photo: Courtoisie du SSISAM Il ne reste rien de cette partie de la ferme porcine.

Coup d'oeil sur cet article

1300 porcelets et 70 porcs matures ont péri samedi matin dans l’incendie d’une porcherie située chemin du Vide à Sainte-Angèle-de-Monnoir.

1300 porcelets et 70 porcs matures ont péri samedi matin dans l’incendie d’une porcherie située chemin du Vide à Sainte-Angèle-de-Monnoir.

Malgré l’ampleur de la perte impliquant la destruction totale d’un immense bâtiment s’étirant sur 350 pieds, les pompiers de Sainte-Angèle ont empêché que le feu ne se communique à l’autre partie de la porcherie formant un angle droit avec le bâtiment détruit et qui abritait quelque 2000 bêtes.

Le directeur du Service de sécurité incendie de Sainte-Angèle, Kevin Robinson, a expliqué qu’à l’arrivée de ses hommes vers 8 h 50 samedi matin, les flammes s’étaient déjà propagées à la grandeur du bâtiment: «Nous avons constaté que déjà la neige avait commencé à fondre sur la toiture et qu’en dedans, aucune des bêtes ne criait, probablement mortes intoxiquées par la fumée», a relaté le chef des pompiers qui a déployé une quarantaine de combattants dans une intervention essentiellement défensive visant à protéger l’autre partie de la ferme d’élevage. Le vent soufflant vers l’autre partie de la porcherie a du reste rendu la tâche des pompiers très ardue.

Entraide

L’importance de cet incendie provoqué possiblement par une défectuosité du système électrique, a nécessité le recours à l’entraide auprès des municipalités voisines de Marieville, Rougemont, Saint-Césaire et même Saint-Mathias-sur-Richelieu qui ont fourni ressources humaines et matérielles, des camions citerne en particulier, le secteur n’étant pas approvisionné par un système municipal de conduite d’eau. Le Service de voirie de Marieville a joué un rôle de premier plan dans l’approvisionnement en eau, a souligné M. Robinson qui a également adressé des remerciements à la SQ, aux ambulanciers et à l’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie (APAM) pour leur participation en soutien à l’intervention des pompiers.

Perte matérielle importante

Plusieurs heures ont été nécessaires pour venir à bout de l’incendie, quelques pompiers étant toujours sur place en fin d’après-midi par mesure de sécurité. La destruction du bâtiment, propriété de la famille Bertrand de Saint-Alexandre, de même que son contenu pourrait représenter une perte de 600 000 $.

Ce type de porcherie ne fait pas l’objet d’une présence humaine permanente. Suivant un horaire particulier, un employé vient périodiquement y renouveler la nourriture et s’assurer que tout fonctionne normalement. C’est cet employé qui, alerté par l’alarme incendie, a communiqué avec les services d’urgence via le 911.

Personne n’a été blessé en cours d’intervention.

 

Commentaires