/news/politics
Navigation
Commision Charbonneau

Il se disait honnête à Jean-Luc Mongrain

EMBARGO Gérard Cyr Ne pas publier avant le 2 avril 2012
photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

En avril 2012, suite à des reportages du Journal et de l’émission J.E. le concernant, Gérard Cyr a assuré qu’il était parfaitement intègre, lors d’une entrevue accordée à Jean-Luc Mongrain sur les ondes de TVA.

Jean-Luc Mongrain: «M. Cyr, imaginez que dans un an, l’enquête soit terminée et qu’on apprend que ce que vous m’avez dit, ce n’est pas la vérité. Qu’allez-vous faire?»

«Vous allez me regarder dans les yeux? Vous allez dire: “Mongrain, je ne savais pas” ou “Mongrain, je t’ai bien eu parce que là, je me suis fait pogner?”»

Gérard Cyr: «À ma connaissance, à moi, je vous dis qu’on a jamais pris d’argent pour vendre des jobs, on a jamais pris d’argent en échange de fabrication, absolument pas. Et ça, je vous le confirme. Mes représentants syndicaux, je suis certain d’eux à 150 %. Je vous le dis. Je n’aurai pas peur de vous rencontrer dans six mois, huit mois, un an, parce que ce que je vous dis, c’est la pure vérité. Je n’ai aucun intérêt, à l’âge où je suis rendu, de venir ici aujourd’hui et de vous compter des menteries. J’essaie de vous dire la vérité sur ce qui se passe au 144.»

 

Sur le même sujet
Commentaires