/news/currentevents
Navigation
Sherbrooke

Méfaits islamophobes à Sherbrooke: les actes dénoncés, les malfaiteurs recherchés

Coup d'oeil sur cet article

œSHERBROOKE – De nombreux actes de vandalisme islamophobes ont été commis ces dernières semaines à Sherbrooke, notamment sur la boutique d’un commerçant.

Ces gestes n'ont pas leur place dans une ville comme Sherbrooke, dénoncent les autorités municipales, qui promettent de tout mettre en oeuvre pour attraper les responsables.

Le commerçant visé est inquiet et dit craindre une escalade.

Les gestes posés étaient suffisamment préoccupants pour que les autorités réagissent en point de presse, devant un des endroits ciblés: «C'est intolérable, c'est honteux, des gestes de cette nature dans une ville comme Sherbrooke, terre d'accueil pour les immigrants. Nous ne pouvons pas accepter des comportements semblables», a dit le maire, Bernard Sévigny.

«Nous prenons le dossier très au sérieux et des enquêteurs de notre service vont tenter le plus rapidement possible de trouver les responsables», a ajouté Robert Pednault, directeur adjoint du Service de police de Sherbrooke.

Vitres fracassées et endommagées à l'aide de fusils à plombs, des centaines de petites croix en papier journal éparpillées devant son commerce et pose d'une affiche dénonçant l'islam: Abdelbari Souibgui a été la cible des malfaiteurs à quatre reprises ces derniers mois. «S'ils sont capables de pareilles choses, ils sont sans doute capables de pire», a-t-il dit.

Ce Tunisien d'origine a choisi Sherbrooke comme endroit où s'établir avec sa famille et ouvrir sa boucherie halal parce qu'iI considérait la communauté accueillante et respectueuse des différences.

«Le message que je perçois, et c'est malheureux parce que ce n'est qu'une minorité de Québécois qui pensent comme cela, c'est: ici c'est chez nous, pas chez vous!» a conclu M. Souibgui.

Une cinquantaine d'affiches ont été installées dans le secteur de la mosquée en fin de semaine dernière; des gestes liés au débat qui a cours sur la charte des valeurs québécoises, pensent plusieurs personnes de la communauté islamique.

Les policiers enquêtent et promettent d'être vigilants. Des agents vont patrouiller plus régulièrement les secteurs ciblés jusqu'ici par les vandales.

Commentaires