/news/currentevents
Navigation
Double meurtre à Terrebonne

Sauvagement tués dans leur maison

Coup d'oeil sur cet article

La série noire des homicides qui secoue le Québec s’est poursuivie à Terrebonne, hier, où un couple a été tué avec une arme blanche, le jour où l’une des victimes fêtait son anniversaire de naissance.

Les corps des deux victimes, Luc Gélinas, 54 ans, et sa conjointe Julie Lemieux, 35 ans, ont été découverts sans vie, vers 10 heures hier.

Tous deux occupaient des postes de cadres à la SAQ, où la nouvelle a eu l’effet d’une bombe.

«La grande équipe de la SAQ éprouve un chagrin énorme à la suite des décès tragiques de deux de ses membres. Luc Gélinas et Julie Lemieux, deux employés de longue date, étaient reconnus pour leur dynamisme, leur engagement et leur grande gentillesse. Ils étaient appréciés de tous», a soutenu la direction de la SAQ, dans un message envoyé au Journal.

M. Gélinas était vice-président immobilier et ingénierie, alors que Mme Lemieux était directrice de comptes en alimentation.

Analyses

Le couple devait d’ailleurs participer à une importante réunion de cadres au siège social de Montréal, hier matin. Leur absence en a inquiété plus d’un, à ce point que les policiers ont été contactés. Ce sont eux qui ont fait la macabre découverte.

Ils auraient été tués à l’aide d’une arme blanche, selon ce qu’il a été possible de savoir, dans leur maison du boulevard Pierre-Le Gardeur. On ignore à quel moment précis le crime a été commis.

Les policiers se sont affairés à analyser la scène du crime et à rencontrer les proches du couple, hier.

Mais l’inhabituelle absence d’un des fils de M. Gélinas, Guillaume, 22 ans, un ancien militaire ou réserviste qui demeurait semble-t-il avec eux, a poussé les policiers à émettre un avis de recherche. Il est demeuré introuvable toute la journée.

Les policiers de Terrebonne ont lancé un message aux autres corps policiers pour le retracer. On recommandait d’«agir avec prudence».

Au moment de mettre sous presse, il devait être rencontré dans les prochaines heures.

Messages pour sa fête

Alors que les policiers s’affairaient autour des corps des victimes, plusieurs messages ont été écrits sur la page Facebook de M. Gélinas pour lui souhaiter un joyeux anniversaire.

Ironiquement, sur l’heure du midi, son fils Guillaume a écrit: «Bonne fête p’pa, j’ai essayé de t’appeler, mais tu réponds pas en meeting comme tjs j’imagine haha! Passe une belle journée!!»

Peu de temps après la découverte des corps, l’enquête a été transférée à la Sûreté du Québec (SQ), qui a établi son poste de commandement mobile à proximité de la scène de crime. Un large périmètre de sécurité a été établi dans le secteur.

«Toutes les hypothèses sont envisagées pour le moment», a indiqué le sergent Gino Paré, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Des meurtres en grand nombre

Aidés des biologistes du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale, les policiers s’affairaient toujours à expertiser la scène de crime, hier soir. Des autopsies devraient avoir lieu aujourd’hui.

Aucune arrestation n’avait encore été effectuée dans ce dossier.

Tant à la Société des alcools du Québec qu’auprès des gens qui les ont côtoyés, Luc Gélinas et Julie Lemieux étaient des personnes sans histoires et fort appréciées.

Ce drame porte à 11 le nombre de personnes victimes d’homicides au Québec, depuis le début du mois de février. Dans plusieurs de ces événements, on a compté plus d’un mort.

Aux drames de Saint-Isidore et de Trois-Rivières vient maintenant s’ajouter celui de Terrebonne.

– Avec la collaboration de Maxime Deland et de Marie-Ève Dumont

 

Julie Lemieux
35 ans, directrice de comptes - Alimentation à la SAQ.
Une de ses soeurs est policière au SPVM.
Le couple a acheté la maison, boulevard Pierre-Le Gardeur, en juin 2006.
Ils y vivaient tous les deux, jusqu’à ce que l’un des fils, Guillaume, vienne habiter avec eux, il y a quelques mois.
Luc Gélinas
54 ans, vice-président immobilier et ingénierie à la SAQ.
C’était son anniversaire le 13 février. De nombreux souhaits ont défilé sur sa page Facebook toute la journée.
Il avait quatre enfants, dont des jumeaux, qui sont de jeunes adultes
Commentaires