/sports/others
Navigation

Coup de théâtre à Valcourt

Furieux, Jacques Villeneuve quitte la scène avant la grande finale

Furieux à la suite d’une réprimande des commissaires de piste après la séance d’essais libres, le vétéran Jacques Villeneuve a quitté le Grand Prix de motoneige de Valcourt et est retourné tout bonnement à la maison.
Photo courtoisie, Sébastien Desbordes Furieux à la suite d’une réprimande des commissaires de piste après la séance d’essais libres, le vétéran Jacques Villeneuve a quitté le Grand Prix de motoneige de Valcourt et est retourné tout bonnement à la maison.

Coup d'oeil sur cet article

La grande finale du Grand Prix de Valcourt, dimanche après-midi, sera disputée sans Jacques Villeneuve.

MARICOURT | La grande finale du Grand Prix de motoneige de Valcourt s’est disputée, hier après-midi, sans la participation de Jacques Villeneuve, au grand désarroi des milliers de spectateurs dont la plupart n’ont appris son absence que quelques minutes avant le signal du départ.

Furieux à la suite d’une réprimande (une autre) des commissaires de piste après la séance d’essais libres en matinée, le vétéran pilote a quitté les lieux et est retourné tout bonnement à la maison.

Villeneuve est ainsi passé de la parole aux actes un peu plus tôt que prévu, alors qu'il avait pratiquement annoncé, en entrevue au Journal de Montréal, la veille, qu’il souhaitait quitter la compétition à la fin de la saison.

Ce véritable coup de théâtre est survenu après un accident impliquant le pilote de Saint-Cuthbert et Cole McMichael, au moment où le drapeau quadrillé, signifiant la fin de la séance, fut déployé.

Le choc a été violent, si bien que l’Ontarien, sonné, a été transporté à l’hôpital pour examen. Aux dernières nouvelles, ses blessures ne seraient que superficielles fort heureusement.

Comportement inacceptable

«Il n’a jamais ralenti. C’est un accrochage qui aurait pu être évité, a affirmé George Samson. Ce n’est pas la première fois que cette situation se produit. Nous lui avons fait comprendre que ce comportement dangereux devait cesser.»

Le patron du Circuit Pro Tour a clairement indiqué que le pilote vedette n’avait toutefois pas été disqualifié pour son geste.

«Nous lui avons adressé un avertissement en lui rappelant que toute récidive entraînerait une sanction plus sévère, allant jusqu’à l’expulsion. Il l’a mal pris et il est parti chez lui.»

C’est à la recommandation du directeur des courses au Circuit Pro Tour, Benoît Labrecque, que le geste de Villeneuve a été dénoncé.

«Je suis allé le voir pour lui dire qu’il aurait dû voir ledit drapeau et qu’il était le seul parmi les 105 participants au Grand Prix de Valcourt à ne pas respecter cette consigne», de prétendre Labrecque.

Cette remarque a déplu à Villeneuve qui s’est aussi fait dire par les autorités qu’il avait été l’objet de critiques de la part de certains compétiteurs de la catégorie Pro Champ depuis le début de l’année.

«La discussion s’est terminée abruptement, a conclu Labrecque, et Villeneuve m’a simplement dit qu’il quittait les lieux…»

Le pilote a ainsi plié bagage avant même de participer à la première des deux courses qualificatives visant à déterminer l’ordre sur la grille de départ de la grande finale du week-end.

 

Commentaires