/news
Navigation
Vélo sous zéro

Vélo sous zéro: les cyclistes au rendez-vous

QMI_1402161110_09
PHOTO JOEL LEMAY / AGENCE QMI Première édition de Vélo sous zéro par Vélo Québec, son tout premier happening de vélo hivernal, à Montréal en ce dimanche 16 février 2014.

Coup d'oeil sur cet article

Le froid saisissant n'a pas découragé plus de 500 mordus de vélo qui ont répondu présents au premier événement hivernal cycliste à Montréal dimanche. Un franc succès pour Vélo sous zéro, se sont félicités les organisateurs, qui prévoient déjà une deuxième édition l’an prochain.

Une semaine seulement après l'annonce de la tenue de l'événement, les 500 dossards disponibles ont trouvé preneurs et le jour du tour, de nombreux cyclistes se sont joints aux participants officiels.

«On voulait souligner à quel point la pratique du vélo a évolué depuis la tenue du premier Tour de l'île, il y a 30 ans. On remarque que le vélo d'hiver, ce sont des jeunes de 20 ans, mais aussi des adultes dans la quarantaine», a indiqué Joëlle Sévigny, directrice générale de Vélo Québec.

Les deux principales artères du réseau blanc, la rue Rachel et le boulevard de Maisonneuve, sont empruntées l’hiver par quelque 600 cyclistes, soit environ 12 % de l'achalandage estival, selon elle.

Cette première édition avait pour but de montrer que de plus en plus de Montréalais enfourchent leur bicyclette quotidiennement et n'ont pas peur de braver le froid en optant pour le transport actif, même l’hiver.

Gaëlle Crête, étudiante universitaire, vit son tout premier hiver à vélo.

«J'avais l'habitude de m'arrêter à la première tombée de neige, mais cette année, j'ai décidé de continuer. Je ne le fais pas tant pour le côté économique, mais plutôt pour le côté transport actif. Ça permet de réduire la pollution, ça me garde en forme et je suis de bonne humeur par la suite», a expliqué la jeune femme.

Bien que la Ville de Montréal possède un réseau cyclable d'hiver depuis 2008, ce premier tour a confirmé qu'il n'était pas optimal.

«Il y a place à l'amélioration, ce ne sont pas tous les tronçons qui sont déneigés, a dit Rémy Tavon, un participant de Vélo sous zéro. Pour ce qui est de la cohabitation avec les autres usagers de la route, ça se passe de mieux en mieux. Il y a plus de cyclistes sur les rues l'hiver et on en parle beaucoup plus qu'avant, mais ce n'est pas toujours évident.»

Vélo Québec a profité de l'occasion pour lancer sa programmation 2014.

On retrouve quelques nouveautés cette année. La Féria du vélo de Montréal change notamment de nom et devient le Festival Go vélo Montréal à l'occasion du 30e anniversaire du Tour de l'île.

Les cyclistes aguerris auront droit cette année à un nouveau parcours «découverte», qui leur permettra de faire réellement le tour de l'île, de Rivière-des-Prairies à Sainte-Anne-de-Bellevue, en 130 km.

L'organisme compte aussi une nouvelle porte-parole, la comédienne Catherine-Anne Toupin, qui s'est donnée comme mission de convaincre son conjoint, le comédien Antoine Bertrand, de participer pour la première fois au Tour de l'île.

Commentaires