/news/currentevents
Navigation
Brossard

Le présumé agresseur de Brossard a séjourné plusieurs fois à Moncton

FD-AGRESSEUR-BROSSARD
PHOTO COURTOISIE / SPAL Le présumé agresseur sexuel de Brossard.

Coup d'oeil sur cet article

BROSSARD –  Au cours de l’enquête sur Eduard-Stefan Georgescu, l’homme suspecté d’avoir agressé plusieurs femmes à Brossard entre 2007 et 2012, le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) a appris qu’il avait séjourné plusieurs fois à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Les policiers de Longueuil ont donc communiqué avec leurs homologues des Maritimes. «On leur a dit qu’on avait appris que le suspect devait de temps en temps se rendre à Moncton pour son emploi. Il faisait toujours de courts voyages», a précisé Mark David, porte-parole du SPAL.

La police de Moncton n’aurait toutefois trouvé aucun cas d’agression sexuelle qu’elle pourrait lier à Eduard-Stefan Georgescu. «Jusqu’à maintenant, il n’y a pas de dossier qui s’apparente, qui a le même modus operandi que le suspect», a dit M. David.

L’homme de 31 ans aurait fait au moins 11 victimes aux abords du terminal d’autobus Brossard-Panama. Selon la police, il abordait des femmes seules dans la rue, généralement en soirée, pour leur demander des indications routières en français ou en anglais, avant de les agresser.

Le suspect a comparu lundi au palais de justice de Longueuil. Il fait face à 32 chefs d’accusation, notamment d’agressions sexuelles armées, tentative d’enlèvement, d’intention de séquestrer et d’actions indécentes.

Commentaires