/news/health
Navigation
Étude

Peu d’améliorations dans le système de santé du Québec

Médecin
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

L’introduction des pratiques inspirées du secteur privé dans le système de santé du Québec est jusqu’à maintenant un échec, indique une étude de l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS).

D’après l’étude publiée mardi, la création en 2003 des Agences de la santé et des services sociaux et des Centres de santé et de services sociaux (CSSS) n’a pas permis de réduire les coûts et la bureaucratie du système.

Les auteurs de l’étude estiment également que cette façon de faire à fait augmenter le nombre de personnel cadre et mis de la pression sur les salariés.

«La pression exercée sur les salariés n’a guère diminué et le réseau est plutôt aux prises avec d’importants problèmes en matière d’épuisement professionnel et de congés de maladie, a souligné Guillaume Hébert, l’auteur de la note socio-économique. Tous ces phénomènes participent à augmenter les coûts de la santé plutôt que de les résorber.»

Commentaires