/news/politics
Navigation
Projet de loi C-23

Projet de loi C-23: le NPD veut des consultations publiques

QMI_QMI_1203081057_004
Photo CHRIS ROUSSAKIS / Agence QMI David Christopherson

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le NPD tentera de forcer la tenue d’audiences publiques à travers le pays à propos de la Loi sur l’intégrité des élections du gouvernement conservateur, même s’il concède que ces efforts sont voués à l’échec.

Le NPD déposera une motion aux Communes, lundi, pour demander au comité parlementaire qui étudie le projet de loi C-23 de consulter la population à travers le pays pendant deux mois.

Le gouvernement, avec sa majorité, votera contre la résolution. Le ministre d’État à la Réforme démocratique, Pierre Poilievre, a indiqué que les néo-démocrates peuvent facilement présenter leurs objections à Ottawa.

«Ils craignent de débattre C-23, alors ils s’en prennent au processus», a indiqué le ministre Poilievre dans un courriel, précisant que le projet de loi vise à rendre plus difficile les tentatives pour enfreindre les lois électorales.

Le leader parlementaire adjoint du NPD, David Christopherson, croit pour sa part que le projet de loi C-23 permettra aux conservateurs de «tricher» lors du scrutin de 2015, et qu’il empêchera certaines personnes de voter.

Commentaires