/news
Navigation
Université de Montréal

Manifestation contre la réélection du recteur

QMI_QMI_1402241739001
EMMANUEL DELACOUR/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Quelque 200 étudiants se sont rassemblés lundi après-midi sur le campus de l'Université de Montréal (UdeM) pour clamer haut et fort qu'ils ne voulaient plus du recteur Guy Breton à la direction de leur université à la veille du renouvellement de son contrat.

Au moment de la manifestation, le recteur qui a dirigé l'établissement depuis 2010 devait être reconduit à son poste, après une nomination par le Conseil universitaire de l'UdeM.
 
«Sur plusieurs dossiers, dont la gestion de l'édifice patrimonial du 1420, boulevard Mont-Royal, M. Breton a agi en accord avec un agenda néo-libéral, qui n'a pas sa place à l'UdeM», a affirmé une manifestante.
 
Les 4900 étudiants, issus de 13 associations, qui ont voté une journée de grève lundi, dénoncent les politiques de M. Breton qui favorisent la «marchandisation de l'éducation».
 
Ceux-ci veulent aussi que le processus de sélection au poste de recteur soit changé, car le mode de nomination repose sur la Charte de l'université qui n'a pas été modifiée depuis 1967.
Une première grève avait été déclenchée le 5 février dernier par les étudiants en philosophie.
 
En soirée, lundi, le Conseil de l’Université de Montréal a annoncé que le contrat de Guy Breton avait été renouvelé, à l’unanimité. Selon le communiqué publié par l’Université, le mandat du recteur se terminera le 31 mai 2020.
 
«Le recteur Guy Breton a grandement fait progresser l’Université de Montréal depuis son entrée en fonction, en juin 2010,  a affirmé la chancelière, Louise Roy. Sous sa gouverne, l’Université de Montréal a pris un nouvel essor qui lui permet de s’affirmer davantage comme la grande université du Québec et de la Francophonie, tant sur le plan de la recherche que de la formation.»
Commentaires