/entertainment/movies
Navigation
Oscars 2014

Dallas Buyers Club brille aux Oscars

US-86TH-ANNUAL-ACADEMY-AWARDS---SHOW
photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les acteurs Matthew McConaughey et Jared Leto ont volé la vedette, hier soir, aux Oscars en remportant chacun un Oscar pour leurs performances dans le film Dallas Buyers Club du cinéaste québécois Jean-Marc Vallée. C’est le drame Esclave pendant 12 ans qui été sacré meilleur film.

Le plus récent film de Vallée (C.R.A.Z.Y., Café de Flore) a aussi raflé l’Oscar des meilleurs maquillages et coiffures.
Ces trois Oscars viennent couronner une saison de remise de prix fructueuse pour Dallas Buyers Club. McConaughey et Jared Leto avaient déjà remporté ces mêmes prix dans plusieurs galas pré-Oscars, dont les Golden Globes, les Screen Actors Guild Awards et les Spirit Awards, qui avaient lieu samedi passé.
Sur scène, Matthew McConaughey a en premier remercié Jean-Marc Vallée, «notre réalisateur» (qui n’a d’ailleurs jamais été montré à la caméra).
Plus tôt dans la soirée, Jared Leto avait longuement rendu hommage à sa mère qui lui a «appris à rêver», avant de remercier l’équipe du film, dont Vallée. Il en a rajouté plus tard dans la salle de presse en vantant  l’ambiance de travail installée par le Québécois sur le plateau de tournage du film.
«Nous travaillions très fort à tous les jours pour faire le meilleur film possible avec les moyens qu’on avait. C’était le premier film dans lequel je jouais en six ans et jamais j’aurais cru que je gagnerais des prix avec ce rôle, a admis Leto.
La veille, aux Spirit Awards, Jared Leto avait dit aux journalistes que Jean-Marc Vallée était un «super réalisateur» et qu’il irait loin.

Partage des prix

La compétition étant particulièrement relevée cette année, la lutte s’annonçait serrée entre le drame historique Esclave pendant 12 ans et le thriller spatial Gravité. Les membres de l’Académie ont tranché ainsi: prix du meilleur film et du meilleur scénario adapté au bouleversant Esclave pendant 12 ans, prix du meilleur réalisateur à Alfonso Cuaron pour son travail phénoménal dans Gravité
Comme prévu, l’Oscar de la meilleure actrice a été décerné  à Cate Blanchett pour sa performance dans Blue Jasmine, de Woody Allen. Elle a été préférée à Sandra Bullock (Gravité), Amy Adams (Arnaque américaine), Judi Dench (Philomena) et Meryl Streep (Le temps d’un été).
Pas de surprise non plus du côté de l’Oscar de la meilleure actrice de soutien, qui a été remis à Lupita Nyong’o (Esclave pendant 12 ans), une des grandes révélations de la dernière année. L’actrice kenyane a damé le pion notamment à Jennifer Lawrence (Arnaque américaine), la gagnante de ce même prix l’an passé.

Des Montréalais récompensés

Le film The Lady in Number 6, du cinéaste montréalais Malcolm Clarke, a quant à lui remporté l’Oscar du meilleur court métrage documentaire. Le film raconte la vie d’Alice Herz-Sommer, qui était considérée comme la plus ancienne pianiste au monde et la plus ancienne survivante de l’Holocauste avant de s’éteindre la fin de semaine dernière, à l’âge de 110 ans.
Clarke, un Britannique installé à Montréal depuis 15 ans, avait déjà été nommé aux Oscars à trois reprises dans le passé et avait remporté le prestigieux prix en 1989 pour son documentaire You Don’t Have To Die.

Commentaires