/news/politics
Navigation
Élections

La CAQ dévoile son slogan : «On se donne Legault»

Legault mise sur sa notoriété pour séduire l’électorat

Coup d'oeil sur cet article

«On se donne Legault». C’est avec ce jeu de mots que le chef de la CAQ va livrer «la bataille de sa vie» et tenter de séduire l’électorat lors de la prochaine campagne qui sera vraisemblablement déclenchée mercredi.

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, n’a pas attendu le «go» de Pauline Marois et a dévoilé son autobus de campagne, mardi matin, qui arbore son nouveau slogan. «On se donne Legault (le go)» a instantanément fait l’objet de nombreuses railleries sur les réseaux sociaux. 

«C’est un cri de ralliement qui se veut rassembleur, qui se veut inclusif et qui veut dire aux Québécois qu’il est temps d’avancer. Il y a urgence d’agir. La meilleure façon de le faire, c’est de se donner Legault», a fait valoir le leader parlementaire de la CAQ, Gérard Deltell.

La conférence de presse avait lieu dans un garage de l’arrondissement Beauport, dans la région de Québec, là où la CAQ a fait élire 5 députés dans 8 comtés en 2012. Elle espère conserver ses sièges et même y faire des gains, malgré son recul dans les sondages depuis quelques mois.

Un «remède de cheval»

À défaut d’annoncer de nouveaux candidats vedettes, le chef caquiste va donc miser sur sa notoriété. «Je mets ma crédibilité dans la balance et j’offre aux Québécois dix années de ma vie», a-t-il déclaré, posant en défenseur des contribuables. Le Québec, dit-il, a besoin d’un «remède de cheval» et d’un «virage» sans quoi il se dirige tout droit «dans le mur».

«Moi, j’ai déjà eu des périodes difficiles chez Air Transat où j’ai dû faire des plans de redressement; le Québec a besoin d’un plan de redressement et a besoin de se donner Legault. On a besoin de quelqu’un qui sait bien gérer, quelqu’un qui a déjà créé des emploi», a-t-il fait valoir.

Questionné sur la profondeur de son équipe, M. Legault a répondu que son parti compte déjà dans ses rangs plusieurs vedettes, évoquant les ex-adéquistes Gérard Deltell, Sylvie Roy, François Bonnardel et Éric Caire. Il a ensuite vanté les députés Christian Dubé, Stéphane Le Bouyonnec et Hélène Daneault puis les candidats Mario Laframboise, Claire Samson et Claire Isabelle.

Les artistes au PQ

«Il y a une autre équipe (celle du PQ) qui présente beaucoup d’artistes…Oui, il faut peut-être avoir des gens qui sont connus mais il faut surtout avec des gens qui sont compétents et moi, je ne suis pas gêné, je suis même très fier de comparer mon équipe avec l’équipe des deux autres partis.»

La CAQ, qui promet d’abolir la taxe santé et d’éliminer la taxe scolaire, dévoilera son cadre financier jeudi. Confiant, François Legault a bon espoir de profiter de la visibilité que lui offrira une campagne de 33 jours pour convaincre les électeurs qui en ont «ras-le-bol des deux vieux partis».

«On est mieux préparés que la dernière fois. On a déjà 110, 115 candidats choisis. Notre plateforme est déjà écrite. Nos sorties pour les 35 prochains jours sont déjà écrites, notre publicité est prête. De loin, on a la meilleure équipe économique et c’est de ça qu’on veut parler.»

Commentaires