/entertainment/shows
Navigation

Un spectacle pour la laïcité

Marie-Elaine Thibert
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Parce qu’elle croit «qu’en tant qu’artistes, on a affaire à aider les causes qui nous tiennent à cœur», Marie-Élaine Thibert, invitée par le Rassemblement pour la laïcité, prendra part au spectacle de musique et d’humour «en toute laïcité», afin de souligner la grandeur du mouvement et peut-être ainsi diffuser un peu plus son point de vue.

Parce qu’elle croit «qu’en tant qu’artistes, on a affaire à aider les causes qui nous tiennent à cœur», Marie-Élaine Thibert, invitée par le Rassemblement pour la laïcité, prendra part au spectacle de musique et d’humour «en toute laïcité», afin de souligner la grandeur du mouvement et peut-être ainsi diffuser un peu plus son point de vue.

Aux côtés de Stefie Shock, de Paul Piché, de l’humoriste Nabila Ben Youssef et de Jici Lauzon, entre autres, Marie-Élaine Thibert interprétera quelques chansons, dont une de Claude Léveillée, La Légende du cheval blanc.

«C’est une chanson qui fait rêver, soutient l’interprète. Elle est positive, elle parle de liberté, et c’est en lien avec l’événement.»

Selon la chanteuse, qui se dit «extrêmement ouverte à toutes les religions», le gouvernement doit être neutre, et sa neutralité passe par sa laïcité. «Pour que tout le monde soit égal, tant du côté des Québécois de souche que des Québécois d’autres nationalités», ajoute-t-elle.

SUJET SENSIBLE

Marie-Élaine Thibert est convaincue que la laïcité pourrait «amener la paix». «J’assume mon point de vue, dit-elle. Ça a fait beaucoup brasser les choses dernièrement, il y a eu beaucoup d’émotions dans l’air, mais je pense personnellement que les gens qui sont contre ça ne comprennent peut-être pas assez ce que ça peut amener de positif. Mais chacun a le droit d’avoir son opinion.»

Bien entendu, certains artistes ont toutefois refusé l’invitation lancée par le Rassemblement. «C’est certainement un sujet sensible, admet André Lamoureux, un des organisateurs du Rassemblement pour la laïcité. C’est sûr qu’il y a des artistes qui ne se mêlent pas à ce débat parce qu’ils pourraient perdre une certaine clientèle. Mais d’autres, comme Jici Lauzon, par exemple, prennent très clairement position parce qu’ils croient que c’est important de le faire dans le contexte actuel.»

Le spectacle aura lieu le vendredi soir 7 mars, au National.

- Avec la collaboration d’Élizabeth Ménard

 
Commentaires