/misc
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

Castlevania: Lords of Shadows 2, la critique

Coup d'oeil sur cet article

D’entrée de jeu je tiens à préciser que je suis un fan de la série Castlevania alors ma critique va probablement le refléter, mais je vais faire mon possible pour rester objectif.

Castlevania : Lords of Shadow 2 est le dernier titre de la trilogie du même nom qui a débuté en 2010 avec Castlevania : Lords of Shadow et s’est poursuivie sur 3DS avec Mirror of Fate. Le but de cette trilogie était de relancer la franchise Castlevania en recommençant du début et en modernisant la série.

Est-ce mission accomplie? Je crois que oui. Bien que les titres de cette trilogie ne soient pas parfaits. Dans le cas qui nous intéresse, le but premier est atteint et la série possède maintenant une bonne base qui va permettre de relancer la série tout en respectant les thèmes des titres précédents. Pour le moment, Konami ne s’est pas prononcé sur le futur de la série mais on peut croire que d’autres titres sont planifiés.

Bon jeu mais...

Revenons à Lords of Shadow 2. Depuis la sortie du jeu, les critiques ont été pour la plupart mitigés et certains semblent même avoir détesté leur expérience. Le fan en moi répond que les jeux de la série Castlevania sont souvent mal reçus par la critique, mais en me basant sur ma propre expérience avec le jeu, je dois admettre que tout n’est pas parfait, bien loin de là en fait.

Si on prend les éléments du jeu séparément, Lords of Shadow 2 a tous les éléments d’un bon, voir d’un très bon jeu. La musique est superbe, les graphiques vont de excellent à époustouflants lors des séquences dans le château, le système de combat est l’un des meilleurs pour ce type de jeu et les combats contre les "boss" sont mémorables.

Deux aspects particulièrement négatifs ressortent toutefois. Tout d’abord, les sections où l’on doit se cacher et éviter d’être repéré (stealth) sont tout simplement mal foutues et n’ont pas leur place dans le jeu. Plusieurs critiques se sont d’ailleurs acharnées sur ce point et bien que je ne condamne pas Lords of Shadow 2 sur ce seul aspect, c’est tout de même un point négatif important à relever.

Le second point négatif est la partie du jeu qui se déroule dans la ville moderne. Dans ce cas, ce n’est pas que l'expérience est mauvaise; elle est simplement insipide. Rien de spécial et les graphiques sont monotones. Quand on contraste avec les sections du château qui sont à couper le souffle...  la comparaison fait mal.

Une expérience décousue

Décousue, c’est le meilleur terme que j’ai trouvé pour expliquer ce que l’on ressent en jouant à Lords of Shadow 2. Est-ce que c’est un mauvais jeu? Non. C’est un bon jeu qui aurait pu être excellent mais à cause de mauvaises décisions de conception, on obtient une expérience de jeu inégale. De grands combats sont suivis par des passages à vide et des paysages à couper le souffle alternent avec des décors sans grand intérêt.

En fait, l’impression qui en ressort est que ce jeu a été assemblé par des équipes complètement différentes chacune responsable d’un aspect différent et qu’ils ont tout mis ensemble à la fin sans se questionner sur le produit final.

Donc, si vous n’avez pas joué au premier titre de la série Lords of Shadow, je vous recommande de commencer avec ce dernier. Si vous aimez, tentez votre chance avec Lords of Shadow 2.  Si par contre vous êtes simplement curieux, je vous suggère d’attendre que le jeu baisse de prix et l’acheter à rabais.