/news/health
Navigation
Ados

Drogue et dépression sont en lien avec la consommation de boissons énergisantes

Can on white background
Photo Fotolia Les effets temporaires de ces boissons plaisent aus adolescents.

Coup d'oeil sur cet article

WATERLOO, Ontario – Les adolescents sujets à la dépression ainsi que ceux qui consomment de la marijuana ou de l’alcool ont davantage tendance à boire des boissons énergisantes que leurs pairs, selon une étude de l’Université de Waterloo, en Ontario.

«Bien qu’il demeure difficile à comprendre pourquoi ces liens existent, cette tendance est préoccupante», a fait savoir Sunday Azagba, la principale auteure de l’étude, jeudi, par voie de communiqué.

L’équipe de Mme Azagba a mené une enquête auprès de 8210 élèves de niveau secondaire dans trois provinces de l’Atlantique. Plus de 20% des élèves ont dit qu’ils avaient bu au moins une boisson énergisante par mois.

«Ces boissons plaisent aux jeunes en raison de leurs bienfaits temporaires comme une vigilance accrue, une activité mentale et physique améliorées et une humeur plus sereine, a ajouté Mme Azagba. Les campagnes de mise en marché sont conçues pour attirer les adolescents et les jeunes adultes.»

«Compte tenu des effets négatifs de la consommation excessive de caféine [présente dans les boissons énergisantes], ainsi que de la consommation de boissons énergisantes combinée à d’autres comportements néfastes chez les adolescents, les tendances que nous observons justifient grandement nos inquiétudes», a dit la chercheuse.

L’étude a été publiée dans la revue «Preventive Medecine».

Commentaires