/news/politics
Navigation
Sanguinet

Candidature de la CAQ dans Sanguinet : une seconde chance pour Denis Leftakis

Denis Leftakis
Photo Archives / AGENCE QMI Denis Leftakis.

Coup d'oeil sur cet article

DELSON – Le candidat de la CAQ, Denis Leftakis fera la lutte au député sortant de Sanguinet, le péquiste Alain Therrien.

Le caquiste était sur les rangs lors de la dernière campagne en 2012 dans Châteauguay, affrontant Pierre Moreau, ministre libéral des Transports.

«En 2012, François Rebello (ancien député péquiste) qui était député sortant de La Prairie a choisi Sanguinet quand la circonscription a été scindée en deux. Je me suis donc présenté à Châteauguay où j’habite», a expliqué Denis Leftakis.

«J’ai mon entreprise ici (Imprimerie Pub Cité à Delson), a-t-il ajouté. J’ai été le fondateur de la Chambre de commerce et d'industrie Royal Roussillon et son président pendant plusieurs années. Ma mère a un commerce à Sainte-Catherine, une municipalité où j’avais ma maison.»

Denis Leftakis a souligné que ce sont toujours les mêmes valeurs qui ont guidé son choix de se représenter. Il croit plus que jamais que les chances que les électeurs portent la CAQ au pouvoir sont excellentes. «Aux dernières élections, la CAQ a fini deuxième avec une différence de 7,5 %», a-t-il dit.

M. Leftakis est d’avis que la lutte se fera à deux dans Sanguinet, considérant le député Alain Therrien comme son principal adversaire. «Il a eu 18 mois pour faire quelque chose dans notre région alors que son parti était au pouvoir, a-t-il mentionné. Je n’ai vu aucune amélioration pour le Roussillon depuis que le PQ est au pouvoir.»

Quant au souhait du député Therrien d’implanter un cégep pour le Roussillon, Denis Leftakis estime que ce dernier fait fausse route. «C’est une idée complètement illogique, a-t-il dit. La clientèle du cégep André-Laurendeau est en décroissance. Pour moi, c’est du gaspillage d’argent et c’est cela qu’il faut arrêter. On devrait plutôt regarder comment desservir notre clientèle locale en ouvrant des bureaux satellites comme le Collège Champlain le fait à Châteauguay.»

Parlant d’économie, M. Leftakis a souligné que la région est une de celle qui connaît la plus grosse explosion démographique du Québec.

Commentaires