/news/education
Navigation
Matériaux renouvelables | Domaine forestier

Des chercheurs unissent leurs forces

Industrie forestière
[photographe]/[choisir le journa

Coup d'oeil sur cet article

Quatre universités et deux cégeps du Québec unissent leurs forces au sein du tout nouveau Centre de recherche sur les matériaux renouvelables (CRMR), qui travaillera au développement et à l’utilisation responsable de la ressource forestière.

Une quarantaine de chercheurs, une quinzaine de membres du personnel et plus d’une centaine d’étudiants joignent le mouvement, inauguré officiellement mercredi matin, à l’Université Laval.

Financé à la hauteur de 881 000 $ sur deux ans grâce au Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT), le CRMR permettra aux différents partenaires de mieux communiquer et de mettre en commun leurs forces, leurs infrastructures et leurs ressources.

«Ça nous donne un fonds de fonctionnement, qui s’ajoute aux fonds de recherche. Ça nous donne accès à des infrastructures à l’extérieur d’ici. On offre aussi des bourses de soutien, qu’on n’avait pas avant. On a des activités scientifiques, des colloques, des conférenciers», illustre Alain Cloutier, directeur du CRMR et professeur titulaire à l’Université Laval.

Axes de recherche

«Ça donne une plus grande force d’impact. Ça permet des collaborations. Avant, chacun était dans son unité, maintenant on peut imaginer des nouveaux projets de recherches ensemble. On pouvait le faire avant, mais c’était plus difficile parce qu’on n’avait pas l’occasion de se voir aussi souvent», renchérit le doyen de la faculté de Foresterie, Robert Beauregard.

Le CRMR concentrera ses efforts sur quatre axes soit la mise au point de produits innovants à base de bois, le bioraffinage, les méthodes de construction en bois ainsi que la transformation de matériaux renouvelables à partir d’autres fibres d’origine végétale. Les chercheurs devraient notamment se concentrer sur de nouvelles alternatives pour répondre au déclin du domaine du papier journal.

«Il va encore avoir du papier et de la pâte, mais aussi toute une chimie qui va se développer», avance M. Beauregard.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.