/news/politics
Navigation
Aérogare de Mirabel

La démolition n’est pas une option pour le maire de Mirabel

POL-MIRABEL-DEMOLITION
Photo Eric Mondou / Agence QMI Le maire de Mirabel, Jean Bouchard.

Coup d'oeil sur cet article

MIRABEL – Le maire de Mirabel, Jean Bouchard, a lancé un appel à la mobilisation régionale afin de trouver une nouvelle vocation à l’aérogare, balayant du revers de la main l’option de démolir le bâtiment abandonné depuis 2004.

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi, le nouveau maire de Mirabel a réagi aux déclarations faites par le grand patron d’Aéroport de Montréal (ADM), James Cherry, dans le cadre d’un reportage diffusé le 17 janvier dernier à l’émission J.E.

Celui-ci avait laissé entendre que la démolition de l’aérogare était une option envisagée par ADM.

Jean Bouchard a tenu à envoyer un message clair au gestionnaire du site aéroportuaire de Mirabel: la destruction de l’aérogare n’est clairement pas une option souhaitée par la municipalité.

«Il n’est pas question de démolir ce bâtiment qui a été érigé au prix de sacrifices humains lors de l’expropriation de centaines de familles», a-t-il indiqué, précisant que la démolition coûterait sans doute plus cher que la restauration.

Outil de développement économique

Le maire de Mirabel a tenu à rappeler que les installations aéroportuaires étaient devenues au fil des années un endroit qui abritait plusieurs grands noms de l’industrie aéronautique et où y travaillaient quelque 8000 personnes.

Selon lui, l’aérogare pourrait être un outil de développement économique intéressant pour les Laurentides et la grande région de Montréal.

Des idées, Jean Bouchard en a quelques-unes en tête. Il serait toutefois prématuré, selon lui, de les rendre publiques.

«J’ai des idées, mais je veux qu’elles soient sérieuses, appuyées par des études de faisabilité et des plans d’affaires. Pour qu’ADM reconnaisse une nouvelle vocation, il faut leur démontrer sa rentabilité», a-t-il indiqué.

Ce que le maire souhaite avant tout, c’est «qu’aucune décision unilatérale ne soit prise dans ce dossier».

«Il est important de travailler de concert avec ADM pour trouver des pistes de solution et je m’engage d’y travailler d’arrache-pied», a-t-il dit.

Retour des vols

Dans le reportage de J.E., James Cherry avait été clair en évoquant que le bâtiment ne serait plus jamais voué à l’aviation.

Jean Bouchard a laissé entendre qu’il n’entendait pas relancer le débat sur cette question.

«Je ne crois pas que nous puissions vivre assez longtemps pour voir un jour le retour des vols à Mirabel», a-t-il dit.
 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.