/news/currentevents
Navigation
Araignée venimeuse

Araignée venimeuse dans ses bananes

Un consommateur de la région de Québec a porté plainte au MAPAQ

Coup d'oeil sur cet article

Un résident de la région de Québec a trouvé une araignée ultra mortelle, en plus d’un cocon avec une vingtaine de ses bébés, sur les bananes qu’il venait d’acheter à l’épicerie.

Un résident de la région de Québec a trouvé une araignée ultra mortelle, en plus d’un cocon avec une vingtaine de ses bébés, sur les bananes qu’il venait d’acheter à l’épicerie.

Alors qu’il donnait à manger à son jeune enfant, l’homme a remarqué une énorme araignée qui bougeait sur son plafond.

«C’était une très grosse araignée. J’ai tenté de lui faire peur, mais au lieu de se pousser, elle a foncé sur moi», a souligné le résident qui désire garder, pour l’instant, l’anonymat.

Paniqué, il a pris un kleenex et tué violemment l’insecte à huit pattes. En observant, il a vu un cocon blanchâtre sur ses bananes qu’il avait achetées dans une épicerie de Donnacona.

Il a ensuite fait appel à des exterminateurs afin de faire analyser les lieux. À son arrivée, le technicien de l’entreprise Extermination Plus a traité complètement la maison et trouvé une vingtaine de bébés-araignées dans le petit cocon qui était collé sur les bananes.

Puissant poison

Après avoir rapatrié les araignées et envoyé les images à deux spécialistes, l’exterminateur Jean-François Moreau a reçu un rapport indiquant qu’il s’agirait d’une araignée Phoneutria nigriventer, communément appelée araignée banane.

Le mot grec «phoneutria» signifie en français meurtrier, et cette araignée est considérée par les scientifiques comme l’une des plus venimeuses au monde.

«Notre expert nous a conseillé de ne pas manipuler l’araignée avec nos mains, car il pouvait y rester du venin», a expliqué M. Moreau.

D’ailleurs, le poison de l’araignée banane est si puissant, qu’en plus de provoquer la mort par asphyxie, il peut aussi provoquer, comme le viagra, une érection très douloureuse de très longue durée. Ces araignées, qui proviennent des tropiques et se regroupent dans les bananiers, ne sont pas répertoriées au Canada.

Une plainte a bel et bien été déposée au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). «L’enquête suit son cours», a mentionné Alexandre Noël, le porte-parole du MAPAQ.

Prévention

«Il faut être très vigilant lorsqu’on achète des fruits tropicaux à l’épicerie», soutient l’exterminateur Moreau.

Au marché de l’alimentation Maxi où les bananes auraient été achetées, le gérant s’est fait avare de commentaires.

«Tout a été mis en place pour s’assurer qu’il n’y ait aucune présence», a affirmé le gérant Vincent Duchesneau.

Il a été impossible de savoir si l’épicerie Maxi avait procédé à un traitement particulier pour éliminer toutes traces d’araignées bananes.

Selon le gouvernement du Canada, le contact avec le venin de cette araignée peut être très grave sous les tropiques, mais bénin dans des climats plus froids.
 

Commentaires