/news/politics
Navigation
Une «erreur de jeunesse»

Legault banalise les photos de son candidat aux fesses à l’air

Steven Fleurent
Photo courtoisie, Facebook

Coup d'oeil sur cet article

«C’est malheureux, c’est une erreur de jeunesse puis on passe à un autre appel.»

François Legault a choisi de passer l’éponge. Steven Fleurent va demeurer dans son équipe de candidats, et va tenter de ravir la circonscription de Rimouski, malgré la gêne provoquée par la diffusion de plusieurs photos embarrassantes.

Des photos du jeune homme de 21 ans, les fesses à l’air, ont été repiquées sur son mur Facebook hier, par le Journal. La nouvelle est devenue virale sur les médias sociaux.

Visiblement mal à l’aise de commenter cet écart de conduite, le chef de la CAQ a soutenu, lors d’un point de presse, qu’il s’agissait d’une erreur de jeunesse. M. Legault désigne lui-même tous ses candidats. Questionné sur la qualité de ses filtres, il assure que son parti fait systématiquement «beaucoup de vérifications».

«Entre autres des enquêtes de crédit, de voir le passé des gens, on a des questions, des entrevues qui sont faites. Écoutez, qu’un jeune de vingt quelques années se soit amusé à mettre des photos où il est assis…bon je ne rentrerai pas le détail…quand il avait 16 ans, en tout cas peu importe… C’est malheureux, je sais qu’il regrette aujourd’hui mais c’est une erreur de jeunesse», a-t-il réagi lors d’un point de presse à Montréal.

M. Legualt a ensuite convenu que son parti «ne va pas aussi loin que d’aller tout refaire le passé des gens».

«Je pense qu’on fait d’aussi bonnes enquêtes que les autres partis mais c’est le genre d’affaires qui arrivent toujours dans toutes les campagnes dans à peu près tous les partis», s’est-il défendu.

En 2012, lors de la dernière campagne électorale, un candidat de la CAQ «qui lit dans les roches» avait aussi fait les manchettes pour les mauvaises raisons. Martin Caron, le candidat caquiste dans Lotbinière-Frontenac était un adepte de la géomancie, une science divinatoire qui permet de prédire l’avenir en observant la position de divers cailloux projetés sur une surface plane.

 

Commentaires