/news/politics
Navigation
La Pinière

Gaétan Barrette séduit par la «microsociété» de Brossard

QMI_QMI_1403141413001
Photo JEAN LARAMÉE / AGENCE QMI Gaétan Barrette

Coup d'oeil sur cet article

BROSSARD – Les citoyens réunis au local électoral de Gaétan Barrette étaient à l’image de la population multiculturelle de la circonscription. Le candidat libéral affirme avoir choisi La Pinière parmi toutes les circonscriptions qui lui ont été offertes. 

«C’est celle de La Pinière que j’ai choisi de représenter, a dit le Dr Barrette. On retrouve tout ce que la société québécoise représente ici. Des diversités culturelles qui s’intègrent comme nulle part ailleurs et une force économique qui fonctionne, mais qui dépend aussi de la situation économique générale de la province.»

M. Barrette constate que La Pinière est un modèle d’immersion culturelle dont même Montréal devrait prendre exemple. «Le reste du Québec ne connaît pas la réelle harmonie qui règne entre les communautés à Brossard», a-t-il souligné.

L’ancien président de la Fédération de médecins spécialistes du Québec admet que les électeurs de La Pinière ne le connaissent pas. «J’espère que vous allez m’aimer un jour», a-t-il mentionné à l’assemblée lors de son discours.

Il a répété que les 40 000 $ amassés par l’ancienne députée de La Pinière, Fatima Houda-Pepin, lui revenait de droit, de la même manière que Mme Pepin avait profité des fonds amassés par son prédécesseur, Jean-Pierre Saintonge, à sa venue dans le comté en 1994.

Le seul et unique candidat libéral dans La Pinière

Le nom de Fatima Houda-Pepin a été évité, autant dans le discours de M. Barrette que dans ceux des autres politiciens qui ont pris la parole avant lui.

Le candidat s’est décrit comme étant le seul et unique candidat libéral dans la circonscription. Il a reproché à la candidate indépendante de s’approprier La Pinière. «Le député n’est pas propriétaire d’une circonscription, c’est le député qui appartient aux électeurs», a-t-il dit.

Gaétan Barrette a déploré que l’ancienne députée n’ait pas travaillé de concert avec l’appareil municipal. «Revenons à la base, la députation, a-t-il souligné. Le devoir premier d’un député est de représenter les électeurs de son comté. Un député qui ne travaille pas dans une circonscription «ville-comté» comme La Pinière avec l’administration municipale dûment élue par les mêmes électeurs n’a pas à être député.»

M. Barrette a rencontré le maire de Brossard, Paul Leduc, le 10 mars et il compte faire de même avec tous les représentants des communautés culturelles de la ville. Il a aussi rencontré l’aspirante candidate libérale au fédéral, Alexandra Mendez, et souhaite faire de même prochainement avec le député fédéral du NPD, Hoang Mai.

Le conseiller municipal Alexandre Plante a pris la parole en début de soirée pour présenter le nouveau candidat. «Je suis venu appuyer M. Barrette à titre personnel, a-t-il dit. J’ai toujours eu une allégeance libérale, même si je n’avais pas vraiment d’affinité avec l’ancienne députée libérale.»

Commentaires