/sports/ski
Navigation
Ski de fond

« Ma plus grosse victoire en carrière »

Alex Harvey remporte le skiatlon de Falun, en Suède

SKI-NORDIC-WCUP-MEN
photo afp C’est au sprint qu’Alex Harvey a finalement semé ses compagnons d’échappée. Après avoir croisé le fil d’arrivée, il a levé bien haut le bras pour célébrer son triomphe.

Coup d'oeil sur cet article

Aux derniers actes de la Coupe du monde, on croirait qu’Alex Harvey s’applique à laisser des messages en vue de la saison prochaine par sa victoire d’hier au skiathlon de 30 km à Falun, en Suède.

Aux derniers actes de la Coupe du monde, on croirait qu’Alex Harvey s’applique à laisser des messages en vue de la saison prochaine par sa victoire d’hier au skiathlon de 30 km à Falun, en Suède.

Cette victoire, sa troisième de la saison et son cinquième podium, comporte plusieurs sens. En plus de faire de lui le meneur du classement de ce minitour marquant la fin de l’hiver, elle le positionne pour obtenir la meilleure position finale d’une saison, lui qui occupe actuellement le quatrième rang au classement général.

Sur les mêmes terres où son père Pierre avait remporté sa première Coupe du monde en 1987 et où le fils avait enlevé le prologue de ce même minitour en 2012, cette réussite survient sur le parcours dessiné pour les championnats du monde de l’an prochain.

«J’échangerais probablement ma victoire d’aujour­d’hui pour une médaille aux Jeux olympiques de Sotchi, mais je dois quand même reconnaître que je n’ai pas eu une mauvaise saison», a commenté le skieur de 25 ans, joint en milieu de soirée.

Difficile du début à la fin

L’athlète de Saint-Ferréol a distribué ses car­tes d’affaires en vue de la saison prochaine durant cette course partagée en quatre tours et 15 km en style classique, suivie d’une commande identique en pas de patin.

Le Québécois a contribué à faire exploser le peloton dès la première boucle lorsqu’il a filé en compagnie de quatre autres skieurs, dont le Norvégien Martin Johnsrud Sundby et le Russe Alexander Legkov, les seuls qui l’accompagneront jusqu’au bout.

Puis, les trois évadés ont continué leurs ravages dans le premier des quatre tours en style libre et, avec une dizaine de kilomètres à franchir, on connaissait déjà le podium. Harvey a finalement réglé le cas des deux autres au sprint, aidé dans sa mission lorsque Legkov a brisé un bâton après avoir été déporté sur lui.

«Je pense qu’il s’agit de ma plus grosse victoire en carrière parce que ce fut une course difficile du début à la fin», a commenté le meneur de l’équipe canadienne, qui avait terminé quatrième du sprint de vendredi.

26 secondes d’avance

Harvey s’élancera donc dans la poursuite de 15 km de ce matin avec 26 secondes d’avance sur Sundby et Legkov.

«Je vais essayer de rester devant, mais si Sundby et Legkov me rattrapent, ça voudra dire qu’ils auront dû forcer durant 26 secondes de plus que moi. Le plan A consiste à gagner en solitaire, mais mon plan B ne sera pas mauvais non plus parce que, avec ce que j’ai vu aujourd’hui [hier], je sais que je peux les battre au sprint».

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.