/sports/others
Navigation
Tour du monde en ski de fond

Le rêve de Germain Allen devra attendre

Le rêve de Germain Allen devra attendre
Olivier Robichaud, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le rêve d’un résident de Rouyn-Noranda de compléter en ski de fond dimanche, à temps pour son 86e anniversaire, l’équivalent en distance de la circonférence de la Terre devra attendre.

Le rêve d’un résident de Rouyn-Noranda de compléter en ski de fond dimanche, à temps pour son 86e anniversaire, l’équivalent en distance de la circonférence de la Terre devra attendre.

En effet, Germain Allen, dont nous vous parlions dans nos pages la semaine dernière, a dû être hospitalisé, alors qu’il pensait atteindre son but en fin de semaine, soit de franchir le cap des 40 000 kilomètres à ski.

Des bénévoles du Club de ski de fond d’Évain, où monsieur Allen passe une bonne partie de son temps libre, ont confirmé au Journal que monsieur Allen avait été hospitalisé vendredi soir. Selon l’un d’eux, Laurent Beaupré, Germain Allen aurait eu du sang dans ses selles et aurait ainsi été admis pour observation.

Les bénévoles ajoutent que le féru de ski espère toujours atteindre son objectif dès qu’il retrouvera la forme.

Jackrabbit abitibien

La passion de Germain Allen pour le ski de fond est telle que les membres du club de ski qu’il fréquente le surnomment «Jackrabbit», une allusion à Herman «Jackrabbit» Smith-Johannsen. Ce Norvégien à la longévité exceptionnelle passe pour avoir été l’un des premiers à introduire le ski de fond en Amérique du Nord et pour avoir pratiqué son sport très tard dans son existence.

Pour sa part, monsieur Allen a commencé à pratiquer le ski de fond au milieu de la cinquantaine, consignant méticuleusement chaque kilomètre parcouru.

Il y a quelques jours, il confiait à notre collègue Olivier Robichaud : «Il me reste moins de 100 km à faire. Ça sera probablement le jour de ma fête, la semaine prochaine».

Il disait parcourir en moyenne 26 km par sortie cette année, ayant dû ralentir un peu avec l’âge, lui qui jusqu’à il y a deux ans avalait 80 kilomètres de piste d’un coup.

Commentaires