/news/politics
Navigation
CAQ | Radio

Une attachée de la CAQ parle de ses pratiques sexuelles à la radio

Audrey Croteau
Facebook

Coup d'oeil sur cet article

L’attachée de presse de la députée sortante de Charlesbourg a perdu son emploi, lundi, après avoir révélé certaines de ses pratiques sexuelles en ondes, au 102,1 CKOI-Québec.

Audrey Croteau, qui travaille avec Denise Trudel, de la CAQ, a téléphoné de son plein gré à la station pour participer au jeu Tatoo pas de tatoo pendant l’émission des Justiciers masqués un peu avant 17 h.

La jeune femme de 24 ans n’a pas révélé son nom de famille, mais elle a expliqué qu’elle occupait un tel poste depuis 2012 dans l’équipe de la députée, qui est de nouveau candidate dans Charlesbourg à l’occasion de l’élection du 7 avril.

Jouets sexuels

Les auditeurs ont pu apprendre qu’elle a déjà embrassé une autre fille dans un bar, qu’elle porte des sous-vêtements rouges, qu’elle a déjà fait l’amour dans un spa, qu’elle va une fois par mois à la boutique érotique et qu’elle possède également deux jouets sexuels.

Mme Croteau ne porte toutefois pas de tatouage ni de perçage. L’extrait radio dure un peu moins de cinq minutes.

Même les animateurs étaient stupéfaits des réponses obtenues. «C’est elle qui a appelé!» a expliqué Sébastien Trudel, des Justiciers masqués.

Malaise

En pleine campagne électorale, les vérifications ont démontré qu’il n’y avait pas d’erreur sur la personne. La CAQ ne s’est pas défilée et personne n’a affirmé qu’il s’agissait d’un coup monté.

Les propos ont été jugés inacceptables par l’entourage de François Legault et l’attachée de presse de Mme Trudel ne fait plus partie de l’équipe caquiste.

«Elle a été remerciée pour son manque de jugement», a résumé Jean-François Del Torchio, l’attaché de presse de François Legault. Audrey Croteau n’a pas rappelé Le Journal.

Commentaires