/news/currentevents
Navigation
Elle simule une grossesse

De faux quintuplés: Un homme berné par sa conjointe

«C’était tellement réel du début à la fin.. Elle jouait vraiment bien son rôle» – Paul Servat

Coup d'oeil sur cet article

Un homme croyant depuis des mois qu'il allait devenir le père de quintuplés a découvert avec stupéfaction hier, journée prévue pour l'accouchement, qu'il a été mené en bateau par sa conjointe: celle-ci n'a jamais été enceinte.

La déception était immense pour Paul Servat. L'homme de 35 ans était anéanti lorsqu'il a raconté son cauchemar au Journal, hier, les yeux dans l'eau.

«J’ai tout perdu, c’était toute ma vie», souffle-t-il. L’homme, qui avait tellement hâte d’être père, est abattu. Le scénario qu’a monté de toutes pièces sa conjointe, Barbara Bienvenue, dure depuis 34 semaines.

Accouchement repoussé

Le couple a fait connaissance sur un site de rencontre, au mois d’août dernier. En septembre: surprise, elle lui annonce qu’elle est enceinte. «On était tellement contents, dit-il, en réprimant ses sanglots. Même mes parents, ils avaient tellement hâte d’avoir des petits-enfants.»

Au fil des semaines, Barbara lui apprend qu’ils auront des jumeaux, puis des triplets, puis des quadruplets, et finalement des quintuplets, a-t-il raconté au Journal. La femme de 37 ans, qui prétendait travailler dans un hôpital, s’arrangeait toujours pour aller seule à ses échographies et autres rendez-vous.

«Je l’ai accompagnée souvent à l’hôpital pourtant. Je l’ai même vue se faire injecter quelque chose. Qu’est-ce qui s’est passé?» s’interroge-t-il.

L’accouchement devait avoir lieu il y a un mois, mais était constamment remis depuis. Hier matin, c’était finalement le jour J. Paul Servat a emmené sa conjointe à l’hôpital, où les employés lui ont dit qu’ils n’avaient pas de dossier à son nom.

Une infirmière a finalement pris Paul a part pour lui montrer les résultats des tests sanguins de Barbara. «Elle m’a dit qu’elle n’était pas enceinte», dit-il, encore incrédule.

Grossesse fantôme

Ses deux bras sont tombés. Au début, il n’a pas voulu le croire. «Les médecins m’ont expliqué qu’elle fait une grossesse fantôme», dit Paul, ajoutant que les médecins ont gardé la femme sous observation, en psychiatrie.

Elle serait tellement convaincue qu’elle est enceinte que son corps réagit en conséquence. Elle avait donc un gros bedon, des montées de lait et des nausées. Lors du passage du Journal chez le couple, mardi, Barbara a même «perdu ses eaux» devant nous. Des proches nous ont confié avoir senti les bébés bouger en apposant leur main sur le bedon de la femme.

Le couple avait amassé une foule de dons matériels depuis qu’une amie de Paul avait créé une page Facebook pour l’aider et qu’un reportage était paru dans le journal local de Saint-Jean-sur-Richelieu.

«Je vais retourner tous ces effets aux gens qui nous les ont envoyés ou les donner à des organisations pour des parents démunis», dit celui qui craint que les gens lui en veuillent.

«Je suis quelqu’un de bien, et je n’ai rien à voir avec ces menteries», dit-il, les yeux dans l’eau.

-Avec la collaboration de Marie-Pier Gagné

Sur le même sujet
Commentaires