/homepage
Navigation
Santé

La grossesse et la santé dentaire de la mère

dent
illustration benoit tardif, colagene.com

Coup d'oeil sur cet article

En apprenant qu’elle est enceinte, une femme s’empresse de répandre la bonne nouvelle auprès de sa famille et de son cercle d’amis. Une fois cette joie partagée, elle ne devrait pas trop tarder à contacter son dentiste.

En apprenant qu’elle est enceinte, une femme s’empresse de répandre la bonne nouvelle auprès de sa famille et de son cercle d’amis. Une fois cette joie partagée, elle ne devrait pas trop tarder à contacter son dentiste.

En fait, il faut prendre rendez-vous avec lui le plus tôt possible après la confirmation de la grossesse.

Pourquoi si tôt ?

Parce que la grossesse peut provoquer des réactions inattendues dans la bouche, phénomènes qu’il faut connaître, comprendre et prendre au sérieux, pour la santé de la mère et, surtout, pour celle du bébé.

Les phénomènes en question se manifestent dans les trois premiers mois de la grossesse et les traitements, si requis, seront réalisés de préférence au cours du second trimestre, pour permettre un dernier trimestre sans inquiétude.

Il est donc important de prévoir toute intervention qui sera requise à plus ou moins brève échéance. Bien que certaines femmes craignent des conséquences sur l’embryon, il ne faut pas hésiter à visiter le dentiste. Ce qui est à craindre, ce sont les douleurs, les infections et les traitements d’urgence.

L’accouchement doit se faire dans un climat de sérénité dentaire.

Il faut s’attaquer d’abord aux problèmes associés dans les premiers mois de la grossesse. Je ne vous apprends rien en disant que la grossesse provoque des changements hormonaux majeurs.

La gingivite de grossesse

Ce que vous ignorez peut-être, cependant, c’est que ces changements peuvent se manifester dans la bouche de façon très agressive. La «gingivite de grossesse» est bien connue des dentistes. Elle peut être spectaculaire par son intensité: gonflement des gencives, rougeur et saignement à la mastication et au brossage. L’hygiène devient très difficile et pénible, et ce, au moment même où la résistance est souvent réduite et que nausées et reflux gastriques peuvent rendre l’alimentation difficile. La gingivite reliée à la grossesse disparaîtra d’elle-même, mais il faut en réduire les dommages.

La condition de la bouche doit donc faire l’objet d’une sérieuse opération de prévention et, au besoin, il faut intervenir.

Au départ, l’important est de gérer la situation du brossage et de contrôler l’inflammation de la gencive. Sans vouloir être alarmiste, il faut comprendre que le développement du fœtus peut être affecté par la mauvaise santé buccale de la mère, au point où des recherches ont établi des liens avec les naissances prématurées et les bébés de poids inférieur à la norme. Il est évident que si un état d’infection existe dans la bouche, il y a un risque à la fois pour la mère et pour le fœtus. Il ne faut rien prendre à la légère. Si la gingivite dégénère, des soins immédiats sont indiqués, quel que soit le trimestre. Les traitements sont essentiels et peuvent être réalisés en toute sécurité.

La prévention de la carie

Il faut aussi prévoir la possibilité de carie. Le dentiste réduira autant que possible les interventions, mais, si elles sont requises, on pourra planifier de les effectuer pendant le second trimestre. La prudence est toujours de mise, mais cette période n’est pas considérée à risque. On évitera sans doute les traitements non essentiels et de longue haleine, mais il ne faut surtout pas ignorer les signes indiquant un problème. Il faut garder en vue la stabilité pour les trois derniers mois. Il y aura assez à faire sans avoir à endurer ou à faire soigner un mal de dents.

Tout au long de la grossesse, la future maman doit être consciente que la condition de sa bouche est de la première importance pour la santé de son bébé. Ceci est aussi vrai pour toute femme en âge de procréer et qui compte tomber enceinte.

Adopter déjà de bonnes habitudes d’hygiène sera une des premières marques d’amour pour tout enfant à naître.

 

Commentaires