/news
Navigation
Charte

Quelques centaines de personnes manifestent contre la charte

QMI_qmi_1403201911003
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Quelques centaines de personnes ont participé, vendredi en soirée, à une manifestation contre le projet de charte de la laïcité du Parti québécois.

Les manifestants se sont réunis à la station de métro Mont-Royal vers 18h et ont commencé à marcher en direction ouest sur l'avenue du Mont-Royal après une série de discours peu avant 19h.

De nombreux slogans ont été scandés par les marcheurs et même par des enfants qui les accompagnaient. «Marois! Cache-toi! Ta charte, on n'en veut pas!»‎ et «La charte raciste, on s'en câlisse», a-t-on pu entendre pendant la manifestation.

Les manifestants ont ensuite emprunté l'avenue du Parc en direction sud. Un groupe de marcheurs, dont ‎certains masqués, ont insisté pour circuler entre les véhicules, dans les voies en direction nord. Les policiers ne sont toutefois pas intervenus.

La marche s'est interrompue quelques minutes près du parc Jeanne-Mance, en face de la croix du mont Royal, en guise de symbole. Puis, les manifestants ont poursuivi leur chemin en direction des bureaux de Pauline Marois, sur la rue Sherbrooke Ouest, après avoir écouté quelques discours.

Même si l'événement a été déclaré illégal, faute d’itinéraire, avant même de commencer, les policiers présents en grand nombre‎ n'ont pas eu à intervenir puisque tout s’est déroulé de façon pacifique.

Les organisateurs, le collectif Ensemble contre la charte xénophobe, espéraient, grâce à cette marche, dénoncer non seulement le projet de loi 60, mais aussi le colonialisme et le racisme.

Certains manifestants rencontrés par l’Agence QMI se sont toutefois montrés d’accord avec certains éléments de la charte, tout en trouvant qu’elle va trop loin.

«Nous voudrions d'une charte moins discriminatoire envers les communautés culturelles, mais qui pourrait s'appliquer aux gens en position d'autorité comme les policiers et les juges»‎, a indiqué Guillaume Cyr, un des manifestants présents, quelques minutes avant le départ de la marche.
 

Commentaires