/news/society
Navigation
Froid

Le réconfort pour contrer la dépression saisonnière

QMI_1403221315_08
Photo Joel Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Si vous faites partie des gens déprimés en raison du froid et de la neige qui ne semblent pas vouloir nous quitter en cette fin de mois de mars, il vous faut trouver un réconfort dans ce qui vous fait plaisir, selon le psychologue Pierre Faubert.

«Je vous dirais de faire une bonne sauce à spaghetti ou de profiter d’un feu de foyer. La meilleure façon de contrer ce phénomène est d’être entouré de gens qu’on aime», conseille le psychologue.

«On ne peut rien changer à la météo (…) Ce n’est pas parce qu’il neige aujourd’hui que ma vie est ruinée. Il faut trouver une façon de tourner ce moment à notre avantage», relativise M. Faubert.

L’expert soutient toutefois que lorsqu’un individu se dit déprimé en raison du mauvais temps, il y a souvent un ensemble d’autres éléments qui contribuent à son état. «C’est en quelque sorte un déplacement de la frustration», explique-t-il.

Les skieurs comblés

Les conditions hivernales qui perdurent font toutefois des heureux. «Il y a des gens à qui ça fait plaisir. Je pense aux skieurs et aux propriétaires de stations de ski qui doivent se dire qu’il s’agit d’un hiver extraordinaire», souligne Pierre Faubert.

C’est notamment le cas de Ski Bromont, qui a décidé de permettre aux skieurs de continuer à glisser sur les pentes le soir. En temps normal, c’est ce samedi devait se conclure la saison de ski de soirée, mais les responsables ont choisi de prolonger cette période jusqu’au 29 mars.

Le psychologue Pierre Faubert suggère aux gens de se mettre le nez dehors et de respirer un bon coup. «Juste ça, c’est un bon antidépresseur.»
 

Commentaires