/sports/baseball
Navigation
baseball

Une équipe plus mature et déterminée

BASEBALL/
photo d’archives Même si le spécialiste de la balle ­papillon R.A. Dickey a connu une ­première saison décevante avec les Blue Jays, en 2013, il a tout de même terminé cette saison en force.

Coup d'oeil sur cet article

Quand il a sauté sur le terrain pour la première séance d’entraînement au complexe des Blue Jays à Dunedin, au milieu du mois de février, le gérant John Gibbons n’en revenait pas de voir l’enthousiasme qui animait les joueurs.

«Je n’ai pas eu à leur livrer un long discours. Ils savent que nous avons raté le bateau l’an dernier. J’ai fait connaissance avec des joueurs plus matures et plus déterminés que jamais. José Bautista, Melky Cabrera et Edwin Encarnacion sont venus me dire de ne pas me faire de bile et que les choses seront différentes cette année.

«Je vais vraiment voir ce que les joueurs ont dans le ventre lors de nos deux parties contre les Mets à Montréal. Ces deux matchs seront disputés devant des gradins remplis, il y aura une véritable ambiance de baseball et cette série va donner le ton à notre saison qui va s’amorcer le 31 mars à Tampa.»

Les lanceurs

Si tous les lanceurs restent en santé, l’enclos des Blue Jays pourrait être un des plus redoutables du baseball majeur avec les R.A. Dickey (14-13) et Mark Buehrle (12-10) qui ont terminé la saison en force l’an dernier. Brandon Morrow, J.A. Happ et Drew Hutchison seront aussi de la rotation chez les partants.

Néanmoins, Toronto peut miser sur d’excellents releveurs. Le droitier Casey Janssen a été étincelant l’an dernier avec 34 victoires protégées. Brett Cecil, Steve Delabar, Esmil Rogers, Dustin McGowan, Aaron Loup, Sergio Santos et Jeremy Jeffress seront aussi appelés à terminer des matchs.

Un avant-champ dynamique

L’avant-champ des Blue Jays ne laissera personne indifférent cette saison. Edwin Encarnacion et Adam Lind se partageront le premier coussin, et aussi le rôle de frappeur désigné.

Encarnacion, 31 ans, qui peut également évoluer au troisième coussin, a été un des frappeurs les plus redoutables et constants chez les Blue Jays au cours des deux dernières saisons. En 2012, il avait claqué 42 coups de circuit et produit 110 points, et, l’an dernier, il a retroussé 36 balles de l’autre côté de la clôture et poussé 104 coureurs vers le marbre.

Lind, qui amorce sa neuvième campagne dans la Ville-Reine, a maintenu une moyenne de ,288 l’an dernier avec 23 coups de quatre buts et 67 points produits.

Jose Reyes est un autre qui s’en promet cette année. Acquis dans la spectaculaire transaction avec les Marlins, le Dominicain a raté presque la moitié du calendrier en raison d’une fracture à une jambe.

«Je veux en mettre plein la vue aux partisans des Jays et leur montrer le véritable Jose Reyes», a confié le dynamique arrêt-court à son arrivée au camp d’entraînement. Reyes a connu sa meilleure campagne dans le baseball majeur en 2011 avec les Mets, avec une moyenne de ,337.

Ryan Goins va épater au deuxième coussin. Celui-ci s’est fait remarquer dans la deuxième portion de la dernière saison grâce à ses bijoux défensifs.

Au troisième but, les Jays peuvent miser sur leur «Pete Rose» en Brett Lawrie. Le joueur canadien ne déteste pas salir son uniforme. Sa fougue dans le feu de l’action fait bondir les partisans.

Les voltigeurs

De l’avis d’Alex Anthopoulos, les Blue Jays peuvent respirer à l’aise avec les Colby Rasmus au champ centre, José Bautista dans la droite, Melky Cabrera et Moises Sierra dans la gauche.

Rasmus, un frappeur de plus de 20 circuits, est une valeur sûre au champ centre. Cabrera, qui a des choses à prouver à la direction torontoise, n’a pas son égal pour déposer la balle en lieu sûr quand la situation le commande. Quant à José Bautista, qui a été ralenti par les blessures au cours des deux dernières années, il peut sans l’ombre d’un doute répéter ses exploits des campagnes 2010 et 2011 où il avait cogné 54 et 43 coups de circuit.

Enfin, derrière le marbre, les Blue Jays composeront avec Dioner Navarro et Erik Kratz.

 

Commentaires