/news/health
Navigation
Avenir de l'Hôtel-Dieu

Des logements sociaux réclamés

hôtel-dieu
Photo Patrick Georges / Agence QMI Plusieurs citoyens ont tenu à se faire entendre.

Coup d'oeil sur cet article

Une centaine de citoyens concernés par l’avenir de l’hôpital Hôtel-Dieu de Montréal se sont réunis mercredi soir afin de faire émerger des propositions concernant la vocation de l’établissement de santé dont le gouvernement québécois cherche à se départir.

C’est le conseiller municipal de Jeanne-Mance, Alex Norris, qui dirigeait le processus de consultation annoncé la semaine dernière par le maire de l’arrondissement du Plateau–Mont-Royal, Luc Ferrandez, absent de la séance.

Plusieurs citoyens ont tenu à se faire entendre, dont Lucia Kowaluk, présidente du Comité des citoyens de Milton Parc. Elle affirme avoir recueilli la signature de plus de 600 citoyens réclamant que le site de l’hôpital serve notamment à héberger de nouveaux logements sociaux.

M. Norris n’a pas fermé la porte à cette option, mais a indiqué que cela nécessiterait un changement de zonage.

D’autres citoyens ont plutôt réclamé le maintien de la vocation médicale de l’établissement, mais le conseiller affirme que les pouvoirs de l’arrondissement ne permettaient pas «de forcer le gouvernement à maintenir un hôpital».

Selon M. Norris, le gouvernement espère récolter un montant évalué entre 4 et 5 millions $ en vendant l’hôpital, dont les activités seront transférées au nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) en 2015.

Le rapport final du comité d'experts chargé d'émettre des recommandations dans ce dossier sera déposé après le scrutin du 7 avril.
 

Commentaires