/sports/hockey
Navigation
Hockey | Panthers

Non aux Jeux olympiques

OLYMPICS-ICEHOCKEY/
Photo d'Archives Si Dale Tallon pouvait voter, le Canada ne miserait plus sur les Sidney Crosby, Jonathan Toews, Drew Doughty ou Carey Price.

Coup d'oeil sur cet article

SUNRISE | Dale Tallon ne dictera pas la participation ou non des joueurs de la LNH en 2018 aux Jeux olympiques de Pyeongchang en Corée du Sud. S’il pouvait voter, le Canada ne miserait plus sur les Sidney Crosby, Jonathan Toews, Drew Doughty ou Carey Price.

SUNRISE | Dale Tallon ne dictera pas la participation ou non des joueurs de la LNH en 2018 aux Jeux olympiques de Pyeongchang en Corée du Sud. S’il pouvait voter, le Canada ne miserait plus sur les Sidney Crosby, Jonathan Toews, Drew Doughty ou Carey Price.

D’une grande honnêteté, Tallon a dévoilé ses couleurs.

«Je voterais non pour les Jeux olympiques, a-t-il répondu. Je laisserais la chance aux joueurs amateurs de vivre l’expérience des JO. Je ne sais pas s’il s’agit de l’opinion de la majorité des DG, mais je n’ai pas peur de vous offrir ma réponse. Ce serait non.»

Tallon a possiblement dit haut et fort ce que plusieurs de ses confrères n’osent pas dire publiquement.

Le directeur général des Panthers a perdu deux de ses joueurs à Sotchi. Blessé à un genou dans une victoire de la Finlande contre la Norvège, Aleksander Barkov n’a pas endossé l’uniforme des Panthers depuis la conquête de la médaille de bronze de son pays natal.

«Je n’ai jamais vu un joueur de 18 ans aussi responsable dans toutes les facettes du jeu que Barkov, a souligné Tallon. Il est aussi bon sur le plan défensif qu’offensif. Ce n’est pas compliqué, j’ai fait le deuil de mon meilleur joueur quand il s’est blessé en Russie. Avant les JO, nous avions une petite chance de participer aux séries. Maintenant, ce n’est vraiment pas le cas.»

Kopecky aussi…

Les Panthers n’avaient que deux représentants en Russie. Tomas Kopecky était l’autre élu avec l’équipe de la Slovaquie. Victime d’une commotion cérébrale, il n’a joué que deux matchs pour les Slovaques. Et il n’a toujours pas obtenu le feu vert pour un retour au jeu depuis la mi-février.

Au moment des Jeux olympiques, Roberto Luongo n’était pas encore un membre des Panthers. Pour cette raison, l’équipe floridienne n’avait donc que deux représentants.

Sur le même sujet
Commentaires