/news/politics
Navigation
Élections 2014 | PQ

Le PQ brandit la charte contre l’intégrisme

JDQ_ELECPQ20140329_04
DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

Coup d'oeil sur cet article

Bernard Drainville compare la charte de la laïcité proposée par le PQ à la Loi 101 adoptée par le gouvernement de René Lévesque en 1977. Si la loi 101 sert à éviter le recul du français, la charte des valeurs doit contenir les avancées de l’intégrisme religieux, disent les péquistes.

Bernard Drainville compare la charte de la laïcité proposée par le PQ à la Loi 101 adoptée par le gouvernement de René Lévesque en 1977. Si la loi 101 sert à éviter le recul du français, la charte des valeurs doit contenir les avancées de l’intégrisme religieux, disent les péquistes.

«On décidé il y a 40 ans de se donner le français comme langue commune. Avec la charte des valeurs on est dans le prolongement de la Loi 101. Dans le fond, la charte de la laïcité c’est la loi 101 des valeurs», a plaidé Bernard Drainville à l’occasion d’un «brunch laïque» devant quelques dizaines de militants à Laval. À une semaine de l’élection du 7 avril, le PQ revient sur le front de la charte de la laïcité qu’il tente de lier à la charte de la langue française.

«On ne veut pas retourner aux années libérales où c’était bar ouvert. Peu importe la demande d’accommodement elle était toujours acceptée, même quand ça remettait en question l’égalité entre les hommes et les femmes. On ne peut plus accepter que des personnes se présentent dans notre réseau de la santé en disant je refuse d’être soigné par toi parce que tu es une femme, infirmière ou médecin (…) Il faut dire assez c’est assez. On est tannés de reculer sur des choses importantes. L’élection du 7 avril nous donne la chance de dire assez c’est assez», a martelé le député sortant de Marie-Victorin.

Danger

En plus de son ministre parrain de la charte, Pauline Marois avait mobilisé Djemila Benhabib, candidate dans Mille-Îles et l’auteure Janette Bertrand, présidente du mouvement des Janette. La militante pour les droits des femmes a dit avoir décidé de s’impliquer dans la campagne électorale après avoir regardé le dernier débat des chefs au réseau TVA.

«Après avoir vu les face-à-face, je me suis dit ça n’a pas de sens. La charte risque de ne pas passer (…) Je suis avec Mme Marois pour une seule raison, il ne faut pas qu’on recule (…) Il faut que la loi 60 (Charte de la laïcité) passe. Est-ce qu’il faut attendre une crise pour agir? On nous dit en médecine on dit qu’il faut faire de la prévention. On pense qu’il y a un danger qui existe. C’est dangereux, alors prévenons en ayant une charte», a souhaité la femme âgée de 89 ans qui dit s’être battue toute sa vie pour défendre l’égalité homme femme.

Mme Bertrand signifié que certaines les communautés religieuses, dont les intégristes musulmans, procèdent par des demandes d’accommodement en apparence banales ou inoffensives. «J’habite à Villeray. Il y a une piscine et j’y vais une fois par semaine faire de l’aquagym. Arrivent deux hommes, ils sont décus, il y a deux femmes (dans la piscine), ils s’en retournent. Imaginons qu’ils s’en vont voir le propriétaire, très heureux (…) C’est les étudiants de McGill riches qui sont là, ils demandent à avoir une journée. Ils paient. Et là, dans quelques mois, c’est eux qui ont la piscine tout le temps. C’est ça le grugeage. C’est de ça dont on a peur, et c’est ça qui va arriver s’il n’y a pas de charte», a exposé Mme Bertrand.

Théocratie

Auparavant, Djemila Benhabib avait évoqué l’intégrisme religieux qui prévalait en Algérie où «il n’était pas facile d’être femme». Elle a comparé son pays d’origine à l’Arabie Saoudite. «L’Algérie n’était pas l’Arabie Saoudite, un pays qui pend les mal pensants, un pays qui décapite les poètes, qui institutionnalise les violences et les discriminations à l’égard des femmes (…) Mon destin en Algérie a été meilleur mais j’ai goûté un petit peu à ce qu’est l’intégrisme. Aujourd’hui, j’ai la conviction profonde que même les orties ne peuvent pas pousser dans une théocratie.»

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.