/news/society
Navigation
Kanesatake

Kanesatake protège son commerce de tabac

Coup d'oeil sur cet article

OKA – Une trentaine de membres de la communauté mohawk de Kanesatake ont bloqué une partie de la route 344, lundi matin, pour protester contre le projet de loi fédéral C-10.

Entre 11 h et 13 h 30, les automobilistes passaient au compte-gouttes sur la route qui traverse la pinède d’Oka, où deux déneigeuses et plusieurs voitures bloquaient la circulation.

Le projet de loi C-10 vise la contrebande de tabac.

Le grand chef, Serge Simon, a expliqué que le commerce de tabac était vital pour sa communauté.

«On n’a pas de pétrole ici, c’est la vente de cigarettes qui fait vivre une grande partie des gens», a-t-il dit.

«La vente de tabac est une activité traditionnelle»

La communauté s’inquiète du sort que ce projet de loi réserve au commerce de tabac.

M. Simon explique que le projet de loi va criminaliser leurs activités et les priver d’une ressource importante.

«Ce sera comme si on transportait de la cocaïne», a-t-il dit.

Pour lui, c’est parce que ces cigarettes ne sont pas taxables que le gouvernement fédéral veut en entraver le commerce.

Il ajoute que le gouvernement de M. Harper ne consulte pas suffisamment les Premières Nations pour décider des lois qui les concernent.

Pour cette raison, il dit que si la loi est présentée au Sénat, il sera le premier à se rendre sur place pour faire entendre sa voix.

«Harcelé par la SQ»

M. Simon affirme que la communauté est harcelée par la Sûreté du Québec. Il explique que de nombreux contrôles routiers sont effectués dans les alentours.

«Ils fouillent les voitures, ce n’est pas légal,» a-t-il dit.

Selon le grand chef, la SQ est responsable de la route 344 qui traverse Kanesatake, «uniquement en attendant que nous ayons notre propre police».

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.