/news/consumer
Navigation
Hausse de prix

Le timbre permanent prend de la valeur

Le timbre avec la lettre P est valide et permet toujours d’envoyer une lettre.
Photo courtoisie Le timbre avec la lettre P est valide et permet toujours d’envoyer une lettre.

Coup d'oeil sur cet article

Ceux qui ont fait provision de timbres permanents avant l’annonce de la hausse de prix ont fait une très bonne affaire.

Ces timbres, qui affichent la lettre P au lieu d’un prix, sont non seulement valides, mais ils peuvent être utilisés normalement, même si le prix du timbre régulier a fait un bond spectaculaire de 63 ¢ à 1 $ hier. Il n’est donc pas nécessaire d’acheter d’autres timbres pour ajuster le prix de ceux-ci.

L’annonce de la hausse a été faite par Postes Canada le 11 décembre dernier. C’est l’une des mesures mises en place pour tenter de mettre fin à ses déficits chroniques.

À cette date-là, Postes Canada a cessé de vendre des timbres permanents pour éviter que des fins finauds achètent une cargaison de timbres et attendent pour les revendre 1 $ après la hausse. Ils ont été temporairement remplacés par des timbres affichant 63 ¢.

Un timbre à 22 ¢

On serait tenté de croire qu’il faudra ajouter 37 ¢ à ces timbres pour arriver à 1 $, mais le supplément ne sera que de 22 ¢. La société donne ainsi le bénéfice du doute aux clients qui auraient pu acheter des timbres en livrets de 10 ou plus. Les timbres de ces livrets sont vendus 85 ¢ à partir d’aujourd’hui. Des timbres de 22 ¢ ont même été commercialisés hier.

Et ceux qui ont apposé des timbres de 63 ¢ aujourd’hui en ayant oublié que les prix montaient le 31 mars?

«Nous serons très conciliants avec eux. Leur lettre ne devrait pas leur être retournée», répond Anick Losier, porte-parole de Postes Canada.

Commentaires