/news/politics
Navigation
Charte des valeurs

Les gens qui ne se plieront pas à la charte seront congédiés

Charte des valeurs
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL DE QUÉBEC Le ministre péquiste sortant Bernard Drainville

Coup d'oeil sur cet article

La charte des valeurs entraînera des congédiements, reconnaît la candidate péquiste Évelyne Abitbol.

La charte des valeurs entraînera des congédiements, reconnaît la candidate péquiste Évelyne Abitbol.

Le ministre péquiste sortant Bernard Drainville n’a jamais admis publiquement que les gens qui n’accepteront pas de se soumettre aux règles de laïcité contenues dans le projet de loi 60 seront licenciés.

La candidate d’origine marocaine dans la circonscription d’Acadie a mis cartes sur table lundi, à l’occasion d’un débat au Cégep Vanier à Montréal.

Talonnée par la députée libérale sortante Christine St-Pierre, la femme de confession juive a admis qu’un professionnel de la santé qui refusera d’abandonner son signe religieux durant les heures de travail perdra son emploi.

Est-ce qu’un médecin portant la kippa à l’hôpital Jean-Talon sera congédié, oui ou non? «Oui, après un an», a répliqué Mme Abitbol à son adversaire libérale, suscitant la désapprobation dans l’assistance.

La candidate péquiste a ensuite rectifié que les hôpitaux pourront avoir jusqu’à cinq ans pour appliquer la charte des valeurs du gouvernement Marois si les établissements en font la demande. «Ce projet de loi (60) a été demandé par les syndicats eux-mêmes», a signalé Mme Abitbol.

Neutralité de l’État

«Je crois que s’il y a des gens pour qui la liberté religieuse est plus importante que leur liberté de conscience, revenons à cela, bien il y a un petit problème. Les gens qui vont perdre leur job, dont on dit qu’ils vont perdre leur job, nous allons rencontrer ces gens-là, savoir quelles sont leurs convictions, savoir qu’est-ce qu’ils voudraient, est-ce que la religion est plus importante que la neutralité de l’État», a-t-elle expliqué aux intervenants qui s’interrogeaient sur les étapes d’implantation de la charte des valeurs.

Le projet de loi 60 prévoit une période d’adaptation d’un an pour les employés de l’État. L’interdiction de porter des signes religieux s’appliquera toutefois immédiatement aux nouveaux employés.

Les villes, les universités et les hôpitaux pourront se soustraire aux règles de neutralité un peu plus longtemps, c’est-à-dire pour cinq ans, s’ils en font la demande. Seuls les établissements hospitaliers à caractère confessionnel, comme l’Hôpital juif de Montréal, pourront profiter de cette mesure d’exception plus longtemps.

«Le socle de la démocratie»

C’est la charte de la laïcité qui a convaincu Évelyne Abitbol de faire le saut sur la scène politique québécoise. «Je pense que la charte est le socle de la démocratie, la laïcité est le socle de la démocratie partout dans le monde, on n’a pas le choix de faire ça», avait-elle d’ailleurs plaidé lors de l’annonce de sa candidature pour le PQ.

Commentaires