/investigations/justice
Navigation
Enquête | Marc Bibeau

Sous enquête policière, il achète un hôtel

Marc Bibeau a acquis l’Hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe

Auberge des seigneurs
photo d’archives L’Hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe a été fermé en décembre dernier après une grève de 14 mois.

Coup d'oeil sur cet article

Sous enquête de l’Unité permanente anticorruption (UPAC), l’ancien grand argentier du Parti libéral du Québec, Marc Bibeau, vient d’acheter l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe et son centre des congrès.

Sous enquête de l’Unité permanente anticorruption (UPAC), l’ancien grand argentier du Parti libéral du Québec, Marc Bibeau, vient d’acheter l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe et son centre des congrès.

Cet établissement – le plus important de la Ville – a été fermé en décembre par l’ancien propriétaire, après une grève de 14 mois.

La transaction semble avantageuse pour ce proche de Jean Charest. Le vendeur Silverbirch, une filiale de bcIMC, le grand fonds de pension des fonctionnaires de Colombie-Britannique, a cédé l’hôtel pour 7,5 M$, soit 5,5 M$ de moins que l’évaluation municipale. Il empoche également 700 000 $ pour les meubles.

La transaction a été notariée le 31 mars, mais l’acheteur a publié un communiqué dès le 27 mars pour annoncer l’achat imminent. Le nouveau propriétaire est une société à numéro que préside Marc Bibeau. Son actionnaire majoritaire est une autre société à numéro, elle-même détenue par la Fiducie familiale Fernand R. Bibeau.

Affaire de famille

Plusieurs membres du clan de l’ancien grand argentier du Parti libéral figurent parmi les administrateurs, dont Suzanne Bibeau, la sœur de Marc Bibeau. Sa luxueuse résidence de Laval a fait l’objet d’une perquisition de l’UPAC en décembre. Dans le cours de la même enquête, la police a aussi mené des perquisitions dans les entreprises de Marc Bibeau, Saramac et Schokbéton.

Robert Bibeau, président de Schokbéton, apparaît aussi comme administrateur de l’entreprise ayant acquis l’Hôtel des Seigneurs et son centre des congrès.

Notre Bureau d’enquête a voulu s’entretenir avec les nouveaux propriétaires, mais aucun ne nous a rappelés. Une relationniste à l’emploi des Bibeau, France Bouffard, a reçu nos questions, mais n’a pas envoyé de réponses.

Usage multifonctionnel

Après 14 mois de grève et près de quatre mois de fermeture, la Ville de Saint-Hyacinthe souhaite le retour des activités d’hôtellerie et de congrès dès que possible à l’Hôtel des Seigneurs. Mais ça ne semble pas être la priorité de la famille Bibeau.

Dans son communiqué, l’entreprise indique qu’elle envisage «un usage multifonctionnel pour le site, pouvant comporter, notamment, des espaces de bureaux». Ensuite seulement, le texte parle d’«explorer la faisabilité de relancer les activités hôtelières et de congrès».

En mai, le conseil municipal avait adopté un projet de règlement pour modifier le zonage du terrain de l’Hôtel des Seigneurs, afin d’y interdire toute autre activité que l’hôtellerie et les congrès. Le zonage a finalement été gelé en novembre. Toute activité commerciale y reste donc permise, et non seulement l’hôtellerie et les activités de congrès.

Notre bureau d’enquête n’a pas pu joindre les représentants du syndicat des employés.

 

Commentaires