/news/politics
Navigation
Québec solidaire

Amir Khadir réélu dans Mercier

QMI_qmi_1404072129001
Photo Le Journal de Montréal, BEN PELOSSE Amir Khadir lors de la Soirée électorale de Québec Solidaire (QS) à l'Olympia de Montreal le lundi 7 avril 2014. BEN PELOSSE/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le député de Mercier vient d'être réélu dans sa circonscription avec plus de 40 % des suffrages, d'après les premières estimations, devant la péquiste Sylvie Legault (24 %) et le libéral Richard Sagala (23 %).

Amir Khadir a conquis les électeurs pour une troisième fois consécutive. En montant sur l'estrade du théâtre de l'Olympia à Montréal, il a été littéralement ovationné par les militants de son parti.

«Quoiqu'il arrive ce soir en terme de siège et de pourcentage, nous allons rester debout dans la patience et la constance. Plus que jamais le Québec a besoin de ses solidaires», a-t-il déclaré.

Confiant pour la suite

À son arrivée au quartier général de Québec solidaire pour la soirée, M. Khadir s'est montré enthousiaste et confiant lors d'un bref point de presse.

«Si on est toujours deux à l'Assemblée nationale, ça va être dur à prendre, mais j'ai bon espoir qu'on va avoir un, deux ou trois députés supplémentaires. Sinon, ce sera la prochaine fois. Le travail de Québec solidaire est un travail patient», a-t-il dit aux journalistes.

«Le PQ va vivre un douloureux lendemain de veille après avoir pris un virage à droite (…) Et le PLQ va gagner, mais il n'en a pas fini avec la justice», a-t-il par ailleurs avancé.

Il a également déclaré que Québec solidaire se mobiliserait afin de faire changer le mode du scrutin au Québec, et qu'il avait déjà discuté avec le chef de la CAQ, François Legault, à ce sujet.

Un troisième siège loin d'être gagné

Alors que Françoise David est pour l'instant largement en avance dans Gouin, Manon Massé ne pointe qu'à la troisième position dans Sainte-Marie-Saint-Jacques. Le parti fonde beaucoup d'espoir sur elle pour espérer décrocher un troisième siège à l'Assemblée nationale.

Commentaires