/news/politics
Navigation
Québec solidaire

Un trio solidaire à l’Assemblée nationale

QMI_qmi_1404072301001
Photo Ben Pelosse, Le Journal de Montréal Françoise David s’est dite «raisonnablement contente» des voix récoltées par son parti.

Coup d'oeil sur cet article

Manon Massé devrait rejoindre Françoise David et Amir Khadir sur les bancs de l'Assemblée nationale, une grande première pour le parti de gauche, qui ne fait cependant pas de bond significatif dans les suffrages.

La formation de Françoise David avait de grandes chances de décrocher un troisième siège à l’Assemblée nationale, hier soir, grâce à la victoire de Manon Massé, qui devançait de justesse la candidate libérale Anna Klisko dans Sainte-Marie-Saint-Jacques au moment de mettre sous presse (voir autre texte).

Mais en ne recueillant que 7,4% des suffrages à l’échelle provinciale (selon les dernières estimations consultées avant de mettre sous presse), Québec solidaire ne fait pas d’avancée significative par rapport à 2012 (6%).

«Nous sommes raisonnablement contents (...) mais ce n’est pas une victoire au champagne», a réagi la chef de la formation politique de gauche, Françoise David.

Malgré son autobus de campagne et sa tournée à travers la province, l’équipe de Québec solidaire n’a pas rallié autant de militants qu’elle l’aurait espéré.

David et Khadir réélus

«On aurait préféré des résultats un peu plus haut», a admis Mme David, la voix cassée.

La députée sortante de Gouin a tout de même triomphé sans appel dans sa circonscription pour une deuxième fois consécutive, devant la péquiste Louise Mailloux. Amir Khadir a lui aussi été réélu sans difficulté dans Mercier, devant le libéral Richard Sagal et la péquiste Sylvie Legault.

En montant sur la scène de l’Olympia de Montréal, où plusieurs centaines de militants solidaires s’étaient rassemblés pour suivre la soirée électorale, Françoise David a tout d’abord tenu à remercier les électeurs de son comté.

David interpelleCouillard

Puis, elle s’est rapidement adressée au nouveau premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

«J’ai des questions et des défis pour le PLQ: allez-vous renoncer au saccage de l'île d'Anticosti? Quand est-ce que vous allez demander aux plus riches de faire leur juste part? Votre gouvernement va-t-il faire adopter une charte de la laïcité consensuelle qui n'exclut personne? M. Couillard, vous ferez-vous le défenseur de la langue française?», a-t-elle enchaîné, sous les ovations des militants.

Proportionnalité

La chef solidaire n’a également pas perdu de temps pour interpeller le nouveau gouvernement libéral sur le changement du mode de scrutin.

«Quand est-ce qu'on va avoir un mode de scrutin qui fera une large place à la proportionnelle pour que chaque électeur sente que son vote compte?», a-t-elle demandé.

Amir Khadir s'est également exprimé en début de soirée, quelques minutes après que sa réélection eut été confirmée. «Nous allons rester debout dans la patience et la constance. Plus que jamais le Québec a besoin de ses solidaires», a-t-il dit.

«Quand le Québec le voudra, il y aura de plus en plus de place pour les candidats de Québec solidaire et leurs idées à l’Assemblée nationale. Nous formerons un gouvernement majoritaire un jour», a-t-il clamé haut et fort.

Commentaires