/news/politics
Navigation
Québec solidaire

Québec solidaire doit également faire son examen de conscience

Manon Massé
Photo archives / Agence QMI Manon Massé lors de la Soirée électorale de Québec Solidaire (QS) à l'Olympia de Montreal le lundi 7 avril 2014.

Coup d'oeil sur cet article

La division du vote souverainiste tant crainte par le Parti québécois n’a pas eu lieu. Le PQ a perdu des centaines de milliers de plumes, mais pas au profit de Québec solidaire.

Où sont donc allés les 319 000 électeurs en moins au Parti québécois depuis le dernier passage aux urnes en 2012? Pas tous à Québec solidaire en tout cas. Le parti souverainiste de gauche n’a engrangé que 60 000 votes supplémentaires.

«Les péquistes sont capables de perdre tout seul. Ils n’ont pas besoin de nous», répond sèchement Amir Khadir, réélu dans Mercier. Le médecin s’est entretenu avec Le Journal hier avant de se rendre au chevet de Françoise David, aux prises avec une bonne fièvre et une voix cassée.

Le pourcentage de vote pour Québec solidaire est passé de 6% à 7,6% depuis l’élection précédente. Un résultat décevant pour les partisans rencontrés lundi soir à l’Olympia, lieu de rassemblement du parti le soir du vote.

Les solidaires soulignaient en chœur que le PQ devra faire son examen de conscience. Amir Khadir a rappelé hier que la chose valait pour son propre parti.

«Notre organisation est-elle mal structurée? Nos efforts mal concentrés? La communication de notre programme déficiente? Le problème est-il notre programme lui-même? Il y a un examen à faire. Et aussi des structures à changer, comme le système électoral, qui n’aide pas.»

De péquiste à libéral

«Plusieurs citoyens qui ont voté pour le PQ en 2012 m’ont dit qu’ils songeaient à donner leur vote au Parti libéral. C’était très surprenant», explique Alexandre Leduc, candidat de Québec solidaire dans Hochelaga-Maisonneuve qui a chauffé la péquiste Carole Poirier toute la soirée.

«La campagne de peur des libéraux à propos d’un référendum a fait mal au PQ, mais aussi à nous», ajoute Amir Khadir.

Les candidats libéraux ont d’ailleurs très bien fait dans les trois circonscriptions remportées par Québec solidaire. Ils ont même terminé deuxième dans les bastions souverainistes de Mercier (Amir Khadir) et de Sainte-Marie-Saint-Jacques (Manon Massé), devançant même le député péquiste sortant Daniel Breton.

Dans Gouin (Françoise David), une parfaite inconnue libérale a également flirté avec la deuxième position, mais la péquiste Louise Mailloux a finalement sauvé l’honneur.


La lente ascension de Québec solidaire
Année         Votes       % de votes    Élus
2007         144 418           3,6 %           0
2008         122 618           3,8 %           1
2012          263 111            6,0 %          2
2014          323 263           7,6 %          3

« Vive le Québec juste, vive le Québec vert, vive le Québec libre et vive le Québec inclusif »
– Manon Massé

Commentaires