/opinion/columnists
Navigation

Au travail!

Coup d'oeil sur cet article

Il y a plusieurs catégories de politiciens. Ceux que j’aime, même s’il y a un risque, ce sont les nouveaux. Ceux qui se retrouvent au volant de l’autobus sans jamais avoir monté dedans auparavant. Ils sont neufs et plus enclins à changer les choses. Ils ne sont pas liés aux anciennes conventions et ils croient qu’ils sont capables de faire bouger l’éléphant.

Il y a plusieurs catégories de politiciens. Ceux que j’aime, même s’il y a un risque, ce sont les nouveaux. Ceux qui se retrouvent au volant de l’autobus sans jamais avoir monté dedans auparavant. Ils sont neufs et plus enclins à changer les choses. Ils ne sont pas liés aux anciennes conventions et ils croient qu’ils sont capables de faire bouger l’éléphant.La déclaration de Philippe Couillard au jour un de son mandat est inspirante et réconfortante.Que le prochain gouvernement soit libéral, péquiste, caquiste ou flutiste n’a plus d’importance s’il est honnête et travaille vraiment pour nous. Il y a mille choses à changer. On ne veut plus voir six gars de la voirie qui jasent autour d’un trou pendant que le boss parle au téléphone dans le pick-up qui ronronne. On est tous écœurés de savoir qu’il y a 17 heures de rage à l’urgence, un mot qui, au Québec, a perdu son sens. On ne veut pas de débat sur la couleur de la maison quand on sait que le solage est en train de s’effriter. Colmatons ce qui coule, c’est le mandat, parce que ça ne va pas bien avec cette dette débile mentale.

LE WÈRE

Le peuple a besoin d’air et d’être aimé par son gouvernement.On est tanné de se faire vendre du flou. Depuis plusieurs années, chaque fois qu’un dirigeant nous dit ce qu’il a fait de bien dans son mandat, on est jamais capable de le palper, de le constater réellement.On veut pas le sawère, on veut le wère.

Quand on s’enlise comme on le fait depuis un bon bout de temps, on n’est pas créatif et le dynamisme prend le bord. Réveillons-nous, dirait le Témoin.

Et nous aussi, sur le plancher des vaches, «mettons l’épaule à la roue». Achetons québécois, n’ayons pas peur du bénévolat à la bonne place et dénonçons les abuseurs qui persistent. Action!

TIBINE

► «Comme ça, y a un poste de libre à Deux filles le matin?» (Pauline)

► Les autorités des pénitenciers mettent fin à la cigarette mais cendrier victoire toutefois.

► Donc, si je comprends bien, Marc Laviolette n’est pas libéral?

► Adonis Stevenson convoque les journalistes. Un punch sera servi.

► Avis aux frères musulmans à l’extérieur du pays, vous pouvez retourner les hijabs.

À DEMAIN

Et ce sera vendredi en plus.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.