/misc
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

Un jour de paie payant...

Coup d'oeil sur cet article

Je ne sais pas pour vous, mais en général quand je vais faire un tour à la banque j'ai habituellement l'impression d'être en sécurité et très surveillé. J'ai vaguement l'impression que des tonnes de lingôts d'or sont cachés non loin et qu'il y a des gardes de sécurité prêts à agir à tout moment si jamais je tente quelque chose pour devenir riche.

Interprétation de l'artiste

Bien sûr, jamais je n'aurais tenté une telle chose. Je suis un bon garçon bien sage, et je ne veux pas voler l'argent de personne de toute manière.

Jusqu'à la semaine passée.

Je parle bien sûr de Payday 2. Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler, je vous explique : dans Payday (Traduction : Jour de Paie), le joueur incarne un membre d'une équipe de criminels professionels. Ces professionels sont experts dans leur champs respectif, que ce soit de passer inaperçu pour se rendre au butin ou encore d'éliminer toute opposition le plus rapidement possible. Ainsi, l'équipe s'en prend à diverses cibles, qu'il s'agisse de magasin de bijoux huppé, du loft somptueux d'un sénateur corrompu, ou encore d'une banque de banlieue. Chaque membre possède un masque de "clown", ce qui leur permet de se distinguer entre eux et de protéger leur identité.

Les malfrats ont habituellement deux choix : exécuter la mission de manière "bruyante" en courant à l'intérieur de l'établissement en fusillant tout ce qui bouge, ou bien d'adopter une approche plus subtile. Dans un tel cas, les joueurs peuvent se faire voir par les citoyens (et les prendre en otage). L'important est simplement qu'aucune alarme ne soit sonnée, sinon la police envoie des renforts et c'est là que des gens meurent.

Laissez-moi vous raconter l'une de mes expériences. Notre équipe était constituée de quatre joueurs, j'ai nommé "PwnSauce", "|QC| Brownie", "Tortellinis" ainsi que moi-même, Courteous Crook. Accompagné du repas complet que formaient mes coéquipiers, nous devions nous immiscer dans une boîte de nuit et voler l'argent du propriétaire. À ce stade, nous ne portions pas encore nos masques et étions donc méconnaissables des clients qui se trouvent déjà à l'intérieur. Malgré nos sacs contenant des armes et de l'équipement. Et nos gants pour cacher nos empreintes digitales. Et "PwnSauce" qui portait une veste pare-balle.

Bref, après avoir pénétré à l'intérieur et s'être faufilé derrière le comptoir des serveurs, nous sommes arrivés dans une pièce à l'air lugubre avec un mec qui fumait. J'ai chuchoté à mes comparses de ne pas bouger et que j'allais m'occuper de lui. Après avoir placé mon masque, j'ai réussi à l'assomer sans bruit. Victorieux, je vis que l'employé avait échappé sa carte d'accès. Nous savions que pour atteindre le coffre-fort, il nous faudrait soit défoncer bruyamment la porte à l'aide d'une perceuse, soit utiliser cette carte magnétique. Imaginant un cambriolage sans alarme et sans accroche, j'ai ramassé la carte en annonçant la bonne nouvelle à mes coéquipiers. Ma joie fut de courte durée, puisque l'instant d'après j'entendais les cris des citoyens qui paniquaient, assourdis par le bruit de la perceuse que "Tortellini" venait de démarrer sur la porte sécurisée. Oups. Quelqu'un venait d'appeler la police, et nous étions maintenant dans l'eau chaude. Une fusillade s'ensuivit et, après avoir perdu "|QC| Brownie" au combat, nous avons réussit à nous sauver avec des sacs pleins de fric et des signes de dollars dans nos yeux masqués.

Les gens riches ont des tendances vestimentaires étranges

En conclusion, Payday 2 m'a procuré beaucoup de plaisir. Je trouve qu'il est plus agréable de jouer en groupe avec ses amis, mais la communauté est assez sympathique pour pouvoir s'amuser sans connaître personne. Le plus gros point faible de Payday est en fait sa diversité : Il s'agit d'un jeu d'action FPS en même temps que d'un jeu de subtilité, et le jeu passe de l'ambiance "Calme mais tendue" à "Fusillade" sans nécessairement que le joueur ne le désire. Pour vraiment apprécier Payday, il faut donc aimer ces deux genres. Si c'est votre cas, vous ne regretterez pas votre achat!