/entertainment/shows
Navigation
La Fabuleuse histoire d’un Royaume

De retour pour une 27e saison

<i>La Fabuleuse histoire d’un Royaume</i> reviendra pour une 27e saison du 10 juillet au 23 août au Théâtre du Palais Municipal à La Baie.
photo d’archives La Fabuleuse histoire d’un Royaume reviendra pour une 27e saison du 10 juillet au 23 août au Théâtre du Palais Municipal à La Baie.

Coup d'oeil sur cet article

Après des mois de réflexion, La Fabuleuse histoire d’un Royaume sera de retour cet été pour une 27e saison du 10 juillet au 23 août.

Après des mois de réflexion, La Fabuleuse histoire d’un Royaume sera de retour cet été pour une 27e saison du 10 juillet au 23 août.

En tout, 25 représentations sont prévues sur la scène du Théâtre du Palais Municipal à La Baie.

«Chaque année, nous avons un questionnement à savoir si on reproduit La Fabuleuse. Après avoir analysé la situation, nous sommes très contents d’annoncer qu’il y aura une 27e saison», officialise la directrice du marketing et des événements chez Diffusion Saguenay, Claudine Bourdages.

«Il faut dire que La Fabuleuse vend encore plus de 10 000 billets par année. Je serais surprise de voir les chiffres des autres spectacles au Québec qui tiennent l’affiche depuis aussi longtemps que La Fabuleuse. De plus, elle a des retombées de cinq millions de dollars pour la région. C’est énorme comme statistique», renchérit Mme Bourdages.

Pour cette 27e saison de La Fabuleuse histoire d’un Royaume, Diffusion Saguenay a également pris la décision d’ajouter une semaine supplémentaire.

«Avant, on terminait vers le 15 ou le 16 août. Par contre, avec les chiffres, on voit très clairement que les vacances des gens se prennent de plus en plus tard. On a donc étalé le calendrier autrement. La première semaine, on va commencer le jeudi au lieu du mercredi et à notre dernière semaine, en août, on va faire cinq spectacles», explique la directrice du marketing et des événements.

Retrait d’un tableau

Dans la perspective du spectacle, la production, composée d’environ 200 comédiens et d’une cinquantaine de techniciens, perdra un tableau cette année. Cependant, une ancienne scène refera son apparition. Le directeur artistique de La Fabuleuse histoire d’un Royaume, Louis Wauthier, explique.

«Dans la deuxième partie, après la scène du Ô Canada de 1867, il y avait une grande procession. On a décidé de la retirer et de réinsérer la scène sur les chicanes de clocher. Il s’agit du chemin de fer qui opposait Roberval et Chicoutimi à l’époque. Avec cette scène, nous retrouvons l’essence même du créateur de La Fabuleuse, Ghislain Bouchard, qui souhaitait, dans le spectacle, parler des chicanes de clocher qui ont souvent divisé la région».

Commentaires