/investigations/techno
Navigation
Dossier santé Québec

Pots-de-vin pour les médecins

Une compagnie offrirait des ristournes aux médecins qui font leur promotion

Pots-de-vin pour les médecins

Coup d'oeil sur cet article

Le ministère de la Santé essaie de faire la lumière sur un présumé système de ristournes aux médecins dans le développement du plus grand chantier informatique de la province, le Dossier Santé Québec.

Le ministère de la Santé essaie de faire la lumière sur un présumé système de ristournes aux médecins dans le développement du plus grand chantier informatique de la province, le Dossier Santé Québec.

Une compagnie informatique est soupçonnée d’offrir des rabais importants et du matériel informatique à des médecins de famille pour que ceux-ci fassent la promotion de ses produits auprès d’autres médecins, selon ce que notre Bureau d’enquête a appris.

Près d’une dizaine d’entreprises sont en concurrence féroce pour conquérir ce marché.

«C’est comme si on s’était dits que certains médecins, peu connaisseurs de l’informatique, allaient être plus faciles à convaincre en utilisant la crédibilité d’autres médecins», a expliqué une source bien au fait du dossier.

Cette affaire a déjà résonné jusqu’à la direction du ministère de la Santé, qui a rapidement pris des mesures, et à la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, qui se dit s’intéresser à ce dossier (lire autre texte).

Le ministère entend sévir

Le sous-ministre Richard Audet, grand pilote du Dossier Santé Québec, a effectué une visite surprise lors d’une rencontre entre les fournisseurs informatiques et le ministère, en février.

Il a alors souligné, de façon très claire semble-t-il, que le ministère n’allait pas tolérer que certains fournisseurs effectuent des pressions auprès de médecins pour qu’ils fassent la promotion de leur produit, a confirmé un porte-parole du ministère.

Selon ce qu’on a appris, le sous-ministre n’a pas livré ce message à titre préventif, mais bien parce qu’il avait été informé de certaines situations inquiétantes impliquant un fournisseur. Le ministère n’a pas voulu le nommer ni donner plus de détails.

Québec enquête et entend couper les ponts avec le ou les fournisseurs fautifs. «S’il s’avérait qu’un fournisseur […] soit impliqué dans une affaire de ristourne, des sanctions sévères de nature administratives seront appliquées très rapidement», assure un porte-parole du ministère.

Opération séduction

L’affaire concerne l’installation des Dossiers médicaux électroniques (DMÉ) dans les cliniques médicales. Les DMÉ visent à informatiser les dossiers des patients. Il s’agit d’une des grandes composantes du Dossier Santé Québec qui permettra, un jour, l’échange de ces dossiers patients avec d’autres cliniques et établissements de santé partout dans la province.

Les sommes en jeu sont énormes. Seulement quelques dizaines de cliniques sur 2000 ont implanté leur DMÉ». Chacun peut coûter, en moyenne, 50 000 $ par année par clinique. L’histoire est d’autant plus préoccupante pour les contribuables considérant que Québec rembourse 70 % du coût des DMÉ aux médecins.

Les occasions d’affaires sont majeures pour la dizaine de firmes informatiques qui ont reçu l’homologation du ministère leur permettant d’implanter un DMÉ. L’opération séduction des compagnies est agressive, chaque clinique pouvant choisir le fournisseur de son choix.


Vous avez de l’information concernant ces malversations soupçonnées ?

Contactez notre journaliste 

Jean-Nicolas Blanchet en toute confidentialité au 418 473-5246 ou à jean-nicolas.blanchet@quebecormedia.com
Commentaires