/news/health
Navigation
Antinauséeux pour femmes enceintes

Un antinauséeux pour femmes enceintes pourrait causer des cancers infantiles

Bloc situation enceinte
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO - Un médicament fréquemment prescrit pour traiter les vomissements et les nausées durant la grossesse pourrait ne pas être aussi inoffensif qu’on le croyait, ont mis en garde des chercheurs de l’Université de Toronto.

Le Diclectin contient deux substances, le succinate de doxylamine et le chlorhydrate de pyridoxine, qui agissent au niveau du cerveau pour calmer les nausées des femmes enceintes. Les chercheurs ont constaté que l’utilisation de ces deux produits ensemble par la mère durant sa grossesse pourrait être reliée à un risque accru de cancer infantile chez son bébé.

«L’usage du Diclectin comme médicament de première intention dans le traitement des nausées et vomissements des femmes enceintes au Canada devrait être reconsidéré», ont souligné les auteurs de cette recherche.

Ils ont ajouté qu’une étude de 1997 mentionnait déjà que les études réalisées pour vérifier l’innocuité de ce médicament contenaient des erreurs et pouvaient sous-estimer les risques reliés à son utilisation.

Le Diclectin a été prescrit à plus de 33 millions de femmes à travers le monde depuis sa mise en marché dans les années 1950.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique Journal of Obstetrics ans Gynaecology Canada.

Commentaires