/misc
Navigation

Californie: le scénario catastrophe du Big One

Coup d'oeil sur cet article

Depuis quelques semaines, les séismes se multiplient sur le globe.  Une situation qui inquiète du côté de Los Angeles en Californie, où les experts américains craignent un tremblement de terre dont le bilan humain et financier serait sans précédent.

Enquête...

QUAND? 

«La question n'est pas de savoir si un immense tremblement de terre va frapper la Californie, mais quand cela va se passer». John Dvorak, géophysicien spécialiste des phénomènes telluriques, n'est pas un adepte de la langue de bois.

Créateur du concept des «tempêtes sismiques» - une multiplication des secousses créant une accumulation d'énergie tellurique précédant un tremblent de terre majeur - Dvorak est persuadé que la côte Ouest américaine vient d'entrer dans un nouveau cycle de perturbations.

L'inquiétude de Dvorak, comme celle d'une dizaine d'autres spécialistes, s'est retrouvée validée le 17 mars dernier.

Ce jour-là, les habitants de Los Angeles étaient réveillés par une secousse d'une magnitude de 4,4 sur l'échelle de Richter.

Si, par définition, il s'agit d'un tremblement de terre modéré, c'est ce qui s'est passé après qui a attiré l'attention des sismologues.

D'abord, cette secousse était la première à frapper la Californie après des années de quiétude. Mais surtout, elle a été suivie de plus de deux cents répliques et, le 28 mars, d'un autre séisme plus important autour d'une autre faille au sud de Los Angeles.

Un peu comme si, pour reprendre la théorie de Dvorak, nous venions d'assister aux premiers grondements d'un orage et que nous vivions actuellement le calme qui précède la tempête.

BIG ONE

Le concept du Big One, ce tremblement de terre majeur qui, suivant le tracé de la faille de San Andreas,  détruirait une partie de la Californie, n'est pas nouveau.

Certains spécialistes estiment que la faille connaît un regain d'intensité tous les 150 ans environ. Et que son dernier mouvement majeur remonte à 1857, il y a 157 ans de cela.

Une secousse prolongée de San Andreas, une faille connectée à un réseau d'autres failles parcourant le sous-sol californien, aurait des conséquences majeures.

Ainsi, le US Geological Survey, l'organisme américain chargé de la surveillance des activités telluriques, estime que le Big One ferait plus 2 000 victimes et coûterait au moins  300 millions de dollars en dégâts.

Des chiffres impressionnants, mais qui malheureusement ne sont rien en comparaison avec ceux d'un second scénario étudié par les géologues de Californie.

ENGLOUTIR

En effet, si pendant des années, la faille de San Andreas a attiré l'attention, c'est une nouvelle découverte faite seulement en 1999, celle de Puente Hills, qui est aujourd'hui au centre de toutes les inquiétudes.

Pourquoi? D'abord parce qu'elle est responsable de la secousse de 5,1 du 28 mars dernier. Mais surtout, parce qu'un réveil de cette faille entraînerait la plus grande catastrophe de l'histoire américaine.

«C'est la faille qui peut engloutir Los Angeles». Sue Hough ne mâche pas ses mots. Chercheuse au bureau californien de l'US Geological Survey, elle parle de la faille de Puente Hills comme s'il s'agissait d'un monstre.

Et malheureusement, les projections calculées par son bureau lui donnent raison. Ainsi, elle estime qu'un réveil de Puente Hills créerait un tremblement de terre plus important que celui qui avait partiellement détruit la ville japonaise de Kobe en 1995.

Pour rappel, la secousse avait entraîné la mort de 6 400 personnes et plus de 100 milliards de dollars de dégâts.

Ainsi, selon l'USGS, un réveil de Puente Hills déclencherait une secousse d'une magnitude de 7,5. Une secousse qui, du fait de la nature du sud de la Californie, pourrait durer près de 40 secondes, soit près de vingt fois le temps habituel.

Intensité, durée... C'est un autre aspect de Puente Hills qui terrifie les chercheurs. En effet, au lieu de partir vers les montagnes, la faille se prolonge directement sous Los Angeles.

Là, à quelques kilomètres à peine de profondeur, elle menace le centre-ville, puis Hollywood et Beverly Hills.

ESTIMATIONS

Les chiffres estimés par les spécialistes sont effrayants.  Un réveil, en semaine, lorsque la ville connait sa plus grande affluence, aurait des conséquences humaines sans précédent.

Au-delà des 250 milliards de dollars de dégâts, le rapport de l'USGS évoque des pertes humaines de presque 20 000 personnes!

Sans oublier non plus 300 000 blessés et plus de 735 000 familles devenues sans-abri d'un instant à l'autre.

L'ampleur et la froideur des estimations sont une chose. La réalité en est une autre. Et finalement, elle est pire.

RÉALITÉ

En effet, à mots à peine voilés, les services de secours de Los Angeles avouent qu'ils ne pourraient tout simplement pas faire face à une telle catastrophe.

La police? Un millier d'hommes en fonction qui se retrouveraient soudainement chargés de porter secours, de protéger les centres névralgiques de la ville et d'empêcher le chaos.

La Croix-Rouge? La logistique nécessaire au relogement soudain de familles ayant tout perdu ne pourrait pas faire face à une telle affluence.

Les blessés? Le scénario de l'USGS prévoit que le tremblement de terre entraînerait la disparition d'au moins un tiers des places en hôpitaux. Sans compter l'absence d'électricité pendant plusieurs jours.

L'aide fédérale décidée par Washington? L'ouragan Katrina a démontré qu'elle n'est pas capable d'atteindre les personnes dans le besoin en moins de 72 heures. En fait, dans l'éventualité d'un tremblement de terre à Los Angeles, on évoque plutôt la nécessité de survivre avec ses propres ressources pendant sept jours!

L'ampleur d'une telle catastrophe aurait des conséquences économiques pour l'ensemble de la nation américaine, et rien ne semble pouvoir l'empêcher.

SIMULATION

Pire encore, une telle catastrophe a fait l'obet d'une simulation effectuée par le San Diego Super Center, qui nous permet aujourd'hui de savoir exactement comment la catastrophe se déroulerait.

D'abord donc, un réveil de la faille de Puente Hills. Les premières secousses toucheraient quasi immédiatement Orange County, où résident des milliers d'habitants de la banlieue sud de Los Angeles.

Puis, les secousses se propageraient directement vers Los Angeles en gagnant en intensité, car la faille passe progressivement d'une profondeur de 10 kilomètres à à peine quatre sous le stade des Dodgers.

La secousse poursuivrait sa route via le campus universitaire USC, détruirait l'essentiel  du système autoroutier entourant la ville, se propagerait vers le quartier des gratte-ciels pour atteindre son pic d'intensité en plein centre-ville, puis à Hollywood.

Le séisme serait alors tellement violent qu'il projetterait en l'air des objets d'un poids équivalent à celui d'un semi-remorque.  Et entraînerait la destruction de milliers de bâtiments construits avant 1975 et la mise en place de normes sismologiques sévères.

À Hollywood, le Big One détruirait ainsi la partie historique des studios et toucherait Beverly Hills dont le cœur, autour de Rodeo Drive, ne pourrait résister à un tel choc.

Ironiquement, cette succession de catastrophes n'a rien de nouveau du côté de l'usine à rêves.  En 1974, les studios Universal avaient imaginé justement la destruction du centre-ville de Los Angeles. Earthquake, avec Charlton Heston, Ava Gardner et George Kennedy, avait été un énorme succès, prouvant l'appétit du public pour le film catastrophe.

Et donc, quarante ans plus tard, le scénario imaginé par Mario Puzo, le créateur du Parrain, est indirectement validé par les meilleurs géologues du pays.

Géologues qui font face à une terrible réalité: là où Hollywood utilisait des effets spéciaux et des cascadeurs pour créer des frissons, eux doivent tenter d'anticiper ce moment où la terre se réveillera pour «avaler» une des plus grandes villes du monde et ses presque quatre millions d'habitants.

Et du côté des spécialistes, la perspective n'a rien à voir avec le cinéma.

 

9 commentaire(s)

Claude Trudel dit :
22 avril 2014 à 11 h 12 min

Quelques remarques sur ce blogue. Pour ce qui est de l'aide, auriez-vous oublier l'armée américaine et les National Guards? Auriez-vous aussi omis de mentionner que depuis Katarina, on s'est adapté à Washington?

J'étais à LA lors du dernier séisme. La terre a tremblée mais c'était très loin des images de catastrophes véhiculées par lese médias où on nous montrait toujours le même dépanneur où tout était sans dessus-dessous.

En fait ce qui nuit à la véritable information scientifique c'est le genre de blogue alarmiste que je viens de lire.

Nicolas dit :
22 avril 2014 à 17 h 24 min

Monsieur Trudel,

Ce blogue serait alarmiste si l'on disposait d'une date tangible prédisant le jour exacte durant lequel se produirait la catastrophe et qu'il crierait déjà "au feu!" alors que nous avons encore le temps d'agir.

Ce texte est fataliste. Il expose une fatalité à laquelle nous faisons tous face. Les américains ne font rien et ne savent carrément pas quoi faire en attendant que ça se produise pour vrai. Tout comme nous le faisons avec les changements climatiques.

Le tremblement de terre qui dévastera la Californie est une fatalité qu'un bon nombre de gens semble l'accepter. Sonner l'alarme pour prévenir un peu n'est pas un exercice vain.

Benton Fraser dit :
24 avril 2014 à 23 h 37 min

Et qu ils soient mieux préparés est tant mieux mais reste que ça risquera d être d une telle ampleur que préparés ou pas , ce sera catastrophique . J avais vu un documentaire a la CBC il y a environ vingt ans de cela et il étais question de la côte ouest et plus précisémant Vancouver et il semble que ce sera encore pire là-bas car les plaques tektoniques ne sont pas accotées une sur l autre , comme en Californie , mais une dessous de l autre et ceci provoquera un ``subduction earthquake`` qui est plus long en durée et liquifie le sol ; on disait que même les batiments fortifiés aux nouveaux standards ne résisteraient pas aux secousses , vraiment épeurant !

Benton Fraser dit :
24 avril 2014 à 23 h 49 min

Nous ne sommes pas à l abri de tels évènements ici sur la côte est car bien que en ce qui nous concerne ce ne soit pas cyclique comme la côte ouest , il y a une faille qui traverse nos territoires et ceci serait dû a un astéroide qui a , dans le passé , frappé la region de Charlevoix et fragmenté le sous-sol , il y aurait eu un tremblement de terre majeur a Montréal au début de la colonie , le journal d une soeur raconte comment les arbres fouettaient d un coté et de l autre ,et j apprenais il n y a pas si longtemps à une émission télé américaine qu une autre faille majeure traverse le mid-ouest , y en a quasiment partout .

Benton Fraser dit :
25 avril 2014 à 0 h 43 min

Le dernier qui a frappé Vancouver il y a plusieurs ciècles de cela , avant l arrivée des blancs et bien que faisant parti du folklore indien de cette region , ceux-ci n ont pas assignés de date mais les Japonais de l autre coté furent frappés d un tsunami et la date précise est rapportée dans leurs écrits de l époque . On expliquait aussi dans ce documentaire qu a l aide de deux satellites , par trigonométrie , ils ont pu déterminer l élévation constante du sol en Colombie Britanique et que la plaque supérieure courbe sous la poussée de l autre en dessous et qu éventuellement celle du dessus va ``snapper`` alors celle dessous va s enfoncer de façon accélérée et dans le pire des scénarios , l activité séismique pourrait être accompagnée d éruptions volcaniques en plus .

Larry dit :
27 avril 2014 à 6 h 47 min

Oui cela va arriver un jour, comme les 200 000 morts en Haïti. Il n,a rien à faire pour empêcher ce désastre naturel du au déplacement des plaques tectoniques. Un point rassurant pour tout le monde, ce n'est pas du au réchauffement climatique.

rachat de credit dit :
2 mai 2014 à 12 h 36 min

Le tremblement de terre qui dévastera la Californie est une fatalité qu’un bon nombre de gens semble l’accepter.

Ange Edi dit :
7 juin 2014 à 11 h 20 min

L'homme invente , parle et imagine des chose ! Mais sachez le donc ! Ceci n'est pas une parole d'homme ! AINSI DIT LE SEIGNEUR : " Repend Toi ! Los Angel ! Toi Qui Proclame Etre La Cité Des Anges , Qui S'est Venté jusqu'au CIEL ! Et Qui Mamifeste Ces Action Repugnante (hollwood ...) Tu sera rabessé fond de l'ocean ! " Je Vous Le Dit Elle Aura Recu Le Temp De Ce Repentir Mais Ne La Pas Fait ! De Grands Hommes De DIEU ont Parcourir Cet Nation prechant l'evangile pure du SEIGNEUR JESUS Et ils se sont morqué , ils rire categoriquement de cela ! Pourquoi chercher t'ils toujour la colère de DIEU ?! Je vous le dit sodome et gomorre ont ete traité avec moin de rigeur en comparaisont du jument porté contre cette cote oeust ! Si le meme DIEU JUSTE l'a fait pour ces ville impire! Qu'ensera t'il de cette ville qui polu le monde entier ?!! DIEU ne fait rien sans avoir revelé ses secret a ses seviteur les prophetes ! 60 au paravant il le fit savoir a son serviteur WILLIAM BRANHAM Elle est condamné et elle disparaitra !!!!!

pontien dit :
27 juin 2014 à 7 h 10 min

Los Angeles sera engloutie et une grande partie de la côte ouest américaine et les dégâts seront incalculables. C'est a prendre ou à laisser. Que peut-on faire, si puissant soit-on devant des catastrophes naturelles comme le tsunami ou katrina. Déménager pendant qu'il est encore temps.