/finance
Navigation
Cellulaires et téléphones intelligents

Cellulaires et téléphones intelligents : la fin des surprises salées?

mobilephone and money
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Avez-vous déjà pesté contre votre fournisseur de services sans fil ? Facture salée, frais d’itinérance exorbitants, modification soudaine des tarifs, frais de résiliation rébarbatifs, appareil verrouillé, contrat plein de charabia, service à la clientèle médiocre…

Avez-vous déjà pesté contre votre fournisseur de services sans fil ? Facture salée, frais d’itinérance exorbitants, modification soudaine des tarifs, frais de résiliation rébarbatifs, appareil verrouillé, contrat plein de charabia, service à la clientèle médiocre…

Si c’est le cas, le jugement rendu mardi dernier contre Telus vous mettra un petit baume au cœur. À l’issue d’un recours collectif, le géant des télécommunications a été condamné à rembourser près de 2,6 millions $ pour avoir unilatéralement modifié certains de ses contrats. En août 2008, la compagnie avait décidé d’ajouter des frais de 15 cents aux messages textes entrants, jusqu’alors gratuits. Les clients insatisfaits pouvaient opter pour un forfait incluant des messages textes ou résilier leur contrat… pour une somme variant entre 100$ et 700$.

Ce n’est pas la fin de l’histoire, puisque Telus pourrait porter le jugement en appel. Et même si la compagnie renonce ou perd en appel, les quelque 177 000 clients de Telus qui sont visés par le recours collectif n’auront probablement pas droit à grand-chose. C’est pour le principe que ça compte.

Parlant de principe, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (plus connu sous son acronyme CRTC) a adopté en décembre dernier un «Code sur les services sans fil». L’objectif de ce nouveau Code? Faire en sorte que les consommateurs connaissent mieux leurs droits. Et je dois avouer que pour une fois, ils ont fait de gros efforts pour rendre ça clair! Jetez-y un coup d’œil sur le site web du CRTC.

 

Commentaires