/sports/hockey/canadien
Navigation
Bulldogs

Andrighetto a fait écarquiller les yeux

QMI_qmi_1307032039027
PIERRE-PAUL POULIN/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI Sven Andrighetto

Coup d'oeil sur cet article

BROSSARD – À sa première saison dans la Ligue américaine, l’attaquant Sven Andrighetto n’a pas tardé à se distinguer, et ce, en dépit d’une blessure au dos qui l’a tenu à l’écart pendant plus d’un mois.
 
Le choix de troisième tour du Canadien de Montréal, 86e au total, lors du plus récent repêchage de la Ligue nationale a d’ailleurs amassé 44 points, dont 17 buts, en 64 rencontres avec les Bulldogs de Hamilton. Malgré cette bonne récolte, l’ancien porte-couleurs des Huskies de Rouyn-Noranda est loin d’être comblé.
 
«C’est la première fois de ma carrière que je rate les séries éliminatoires et pour cette raison, je ne peux être satisfait, a-t-il affirmé lundi, mentionnant également qu’il n’avait pas été invité par la formation suisse en vue du Championnat mondial de hockey. Pour ma part, je dois être plus constant et toujours offrir ma meilleure performance. Parfois, je suis également trop exigeant envers moi-même, je me fâche pour rien.»
 
Exigeant à son égard, le patineur de 21 ans n’a pas eu trop d’ennuis à s’habituer au calibre de jeu des professionnels.
 
«J’ai eu quelques matchs préparatoires pour m’adapter, a-t-il déclaré. Les joueurs adverses sont plus forts et plus rapides, mais ce ne fut pas si difficile que cela. L’une des clés du succès est de toujours être prêt à encaisser des coups.»
 
Encore des choses à apprendre
 
Le patron immédiat d’Andrighetto, Sylvain Lefebvre, a fortement apprécié la prestation et le comportement de son joueur d’avant cette année.
 
«C’est lui qui a la meilleure progression dans notre équipe. Il est intense et a du caractère, qu’il n’utilise pas toujours de la bonne façon, a-t-il indiqué. Par contre, il apprendra de ses erreurs et il comprend qu’il y a un processus à suivre. Sven aime jouer et il veut réussir afin d’atteindre la Ligue nationale.
 
«Au début, il a été blessé, mais il a bien fait, marquant de gros buts pour nous. À mesure que la saison avançait, on voyait qu’il était plus confiant et confortable.»
Commentaires