/sports/hockey/canadien
Navigation
Bulldogs

Sylvain Lefebvre dresse un bilan positif

QMI_1302221320_45
Photo JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

BROSSARD – En dépit d’une autre fin de campagne hâtive, l’entraîneur-chef des Bulldogs de Hamilton, Sylvain Lefebvre, voit positivement la saison 2013-2014 de sa meute et croit que ses joueurs ont beaucoup appris.

Pour une troisième année consécutive, la filiale du Canadien de Montréal a conclu dans la cave de la section Nord de la Ligue américaine de hockey (LAH). Elle a conservé cette fois un dossier un peu plus reluisant de 33-35-8 et totalisé 74 points. Malgré le dénouement décevant, le pilote de l’équipe a souligné la progression de quelques-uns de ses hommes.

«Si on laisse de côté les résultats, il y a eu plusieurs aspects positifs, notamment au plan du développement de nos jeunes espoirs, a-t-il commenté pendant un point de presse tenu lundi au centre d’entraînement du Tricolore à Brossard.

«Sven Andrighetto a bien fait offensivement même en étant blessé, tandis que Dustin Tokarski a été nommé par ses coéquipiers le joueur par excellence. Et certains se sont également retrouvés dans la Ligue nationale à un moment donné.

«Les gars s’améliorent, mais on aimerait que ça se fasse dans une atmosphère gagnante. Par contre, nous sommes dans une section compétitive où il n’y a que deux formations s’étant qualifiées pour les séries. La différence dans notre cas n’a été que de quatre ou cinq victoires.»

Aux yeux du Québécois Gabriel Dumont, deux séquences infructueuses ont anéanti les chances des Bulldogs de poursuivre leur chemin.

«Je ne peux être satisfait, car on avait le groupe pour accéder aux séries. Chacun d’entre nous doit porter le blâme pour cela, a-t-il dit. Pendant notre mauvaise passe, on ne se disait pas que ce soir, on allait en perdre une autre; tous voulaient changer le rythme de côté.»

De bons mots pour Beaulieu et Leblanc

Parmi ceux ayant reçu de bonnes notes dans leur bulletin de fin d’année, il y a le défenseur Nathan Beaulieu et l’attaquant Louis Leblanc.

«Comme l’an dernier, j’ai eu des hauts et des bas. J’aurais toutefois aimé être à Montréal plus souvent, a émis le premier d’entre eux, qui a récolté 27 points en 57 sorties dans la LAH. Ce sera à moi de me présenter plus gros et plus fort au prochain camp.»

Leblanc, qui vient de compléter la troisième et dernière année de son entente, ne sait pas ce que l’avenir lui réserve.

«Ça s’est mieux passé qu’en 2012-2013, mais ce fut frustrant de rater les séries; notre avantage numérique n’a pas fonctionné certains soirs. Individuellement, j’ai beaucoup travaillé avec [l’instructeur-adjoint] Stephan Lebeau et offensivement, c’était mieux. Maintenant, je vais améliorer mon jeu autour du filet, car j’ai manqué trop de chances de marquer cette année», a-t-il précisé, ajoutant ne pas avoir eu de discussions contractuelles au cours des récentes semaines.

Au jour le jour

Par ailleurs, Lefebvre garde la tête froide quant à son avenir, et ce, même si son patron immédiat, le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, lui a donné un vote de confiance; cette information a été confirmée par un porte-parole de l’organisation au quotidien Hamilton Spectator plus tôt dans la journée.

«Je vis au jour le jour, mon objectif étant d’améliorer les choses personnellement et aussi professionnellement. Je veux aider encore plus nos jeunes à se développer et d’ailleurs, j’apprends d’eux tous les jours. Et évidemment, je souhaite gagner le plus de matchs possible», a conclu celui qui a maintenu une fiche de 62-76-14 en deux ans derrière le banc du club-école.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.